NOUVELLES

Air Canada: le bénéfice net au 3e trimestre augmente de 365 à 467 millions $

06/11/2014 06:39 EST | Actualisé 06/01/2015 05:12 EST
CP

MONTRÉAL - Air Canada songe à accélérer son expansion sur la scène internationale, après avoir dévoilé jeudi les meilleurs résultats trimestriels de ses 77 ans d'histoire.

La ligne aérienne établie à Montréal a indiqué jeudi qu'elle prévoyait augmenter sa capacité d'ensemble de neuf à dix pour cent l'an prochain, comparativement à la croissance de cette année, qui devrait être de sept à huit pour cent.

La plus grande partie de l'ajout de capacité se fera dans les activités internationales, tandis que la capacité sur le réseau national devrait avancer de quatre à cinq pour cent. Plus de la moitié de la croissance internationale aura lieu chez le transporteur à bas prix Rouge, tandis que le reste sera attribuable à l'utilisation de Boeing 787 Dreamliners.

Rouge ajoutera des trajets vers l'Asie et l'Amérique du Sud et augmentera la fréquence de certains vols en Europe, alors qu'une nouvelle entente de 10 ans conclue avec les pilotes d'Air Canada lui permet d'augmenter son nombre de gros-porteurs.

«Nous voyons l'expansion de nos activités internationales et de loisirs comme des blocs de construction qui permettront à Air Canada d'être profitable de façon soutenue», a illustré le chef de la direction, Calin Rovinescu, lors d'une conférence téléphonique.

Le bénéfice du troisième trimestre a progressé de 24 pour cent à 323 millions $, tandis que le bénéfice d'exploitation a atteint un sommet record et que les marges ont avancé à 13,8 pour cent.

En excluant les éléments non récurrents, la ligne aérienne a engrangé un bénéfice record de 457 millions $, soit 1,55 $ par action, en hausse par rapport à celui de 365 millions $, ou 1,29 $ par action, un an plus tôt. Cela s'est avéré supérieur de 11 cents à l'attente moyenne de 1,44 $ par action des analystes, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Les revenus d'Air Canada pour l'ensemble de son réseau ont avancé pour se chiffrer au niveau record de 3,48 milliards $, en hausse de 299 millions $, ou 9,4 pour cent, par rapport à la même période l'an dernier.

«Nous croyons que notre performance record au cours du trimestre est un renforcement positif pour notre stratégie de croissance internationale et pour le déploiement stratégique d'Air Canada Rouge afin qu'il offre une meilleure concurrence sur les marchés des loisirs», a indiqué M. Rovinescu aux analystes.

L'action d'Air Canada a avancé jeudi de 48 cents, soit 5,4 pour cent, pour clôturer à 9,38 $ à la Bourse de Toronto.

Le président des transporteurs de passagers d'Air Canada, Ben Smith, a souligné que les gains avaient été meilleurs que prévu, ce qui avait convaincu Air Canada d'accélérer la croissance de sa capacité.

Par ailleurs, le transporteur a maintenant assez de flexibilité pour réduire l'importance de ces augmentations si jamais la faiblesse de l'économie devait entraîner une baisse de la demande, a-t-il ajouté.

L'analyste David Tyerman, de Canaccord Genuity, a observé que l'expansion dynamique de la capacité d'Air Canada, l'an prochain, pourrait effrayer certains investisseurs, inquiets de l'impact négatif que cela pourrait avoir sur les prix des billets et les marges.

«Cela n'a pas été le cas jusqu'à maintenant chez Air Canada, alors nous restons optimistes de voir la stratégie d'Air Canada produire des gains financiers additionnels», a-t-il écrit dans un rapport.

Les résultats du troisième trimestre d'Air Canada étaient meilleurs que prévu, a-t-il poursuivi, la demande ayant progressé de 11 pour cent pendant que le coefficient d'occupation s'établissait à un vigoureux 87,2 pour cent.

Même si les réductions de coûts ont été inférieures aux prévisions du transporteur, Air Canada reste sur la bonne voie pour diminuer ses coûts hors carburant de 15 pour cent grâce à de plus faibles coûts d'exploitation chez Rouge et à l'ajout de plus de sièges dans ses gros-porteurs.

Air Canada a annoncé jeudi qu'elle achèterait en 2016 deux nouveaux Boeing 777 pour une valeur totale d'environ 660 millions $ US et qu'elle avait reconfigurerait une grande partie de sa flotte de gros-porteurs avec une «classe affaires internationale» et une «cabine économique privilège».

M. Rovinescu a précisé qu'il n'était pas déçu que les coûts d'Air Canada n'aient reculé que de 2,9 pour cent au troisième trimestre, parce que la croissance du bénéfice du transporteur avait entraîné un meilleur partage des profits avec les employés.

«Je vois ça comme une belle histoire», a-t-il indiqué aux analystes.

L'analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, a haussé son cours cible sur l'action d'Air Canada après sa lecture des résultats trimestriels, le faisant passer de 11 $ à 12 $

INOLTRE SU HUFFPOST

Le 787 Dreamliner d'Air Canada