NOUVELLES

Fusillade à Ottawa : des écoles québécoises annulent des visites dans la capitale

05/11/2014 10:33 EST | Actualisé 05/11/2014 10:33 EST
Andrew Burton via Getty Images
OTTAWA, ON - OCTOBER 23: Flowers and wreaths are left in memorial of Cpl. Nathan Cirillo of the Canadian Army Reserves, who was killed yesterday while standing guard in front of the National War Memorial by a lone gunman, on October 23, 2014 in Ottawa, Canada. After killing Cirillo the gunman stormed the main parliament building, terrorizing the public and politicians, before he was shot dead. (Photo by Andrew Burton/Getty Images)

Des écoles de la région de Montréal ont décidé d'annuler les voyages qu'elles devaient faire à Ottawa, en raison des attentats contre deux soldats, le mois dernier.

Le 20 octobre, l'adjudant Patrice Vincent a été happé intentionnellement par Martin Couture-Rouleau, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Deux jours plus tard, le caporal Nathan Cirillo est mort sous les balles de Michael Zehaf-Bibeau, alors qu'il montait la garde devant le Monument commémoratif de guerre à Ottawa. Le tireur s'est ensuite rendu à l'intérieur des murs du parlement, où il a été lui-même abattu.

À la lumière de ces événements, des écoles de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) ont pris la décision de ne pas prendre part aux commémorations du 11 novembre dans la capitale fédérale.

« Un certain nombre d'écoles devaient se rendre à la cérémonie du jour du Souvenir en autobus. Nous le faisons depuis plusieurs années », explique le porte-parole de la CSEM, Michael Cohen.

« Mais c'était un automatisme d'annuler le voyage après ce qui est arrivé. » — Michael Cohen, porte-parole de la Commission scolaire English-Montréal

Trois écoles de Laval, qui planifiaient un voyage pour 22 élèves, ont aussi changé leurs plans.

Des directions d'écoles ont également été invitées à souligner le jour du Souvenir de façon plus subtile et d'éviter les célébrations dans les lieux publics.

Cette décision signifie que pour la première fois en une décennie, les élèves de l'École primaire Roslyn de Westmount ne se rendront pas à pied au cénotaphe de Westmount.

Des représentants de la CSEM disent ne pas craindre d'autres attentats, mais que la précaution est de mise.

L'annulation de voyages à Ottawa et les cérémonies privées sont des mesures temporaires, selon eux. Les commémorations du jour du Souvenir devraient reprendre leur cours normal l'an prochain.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade à Ottawa