VIDÉO

Le «Toronto Star» va lancer en 2015 une édition pour tablettes

05/11/2014 08:10 EST | Actualisé 05/11/2014 08:12 EST
Flickr: wyliepoon

Le Toronto Star, le quotidien au plus fort tirage au Canada, va lancer une édition pour tablettes à l'automne 2015 et cesser de facturer l'accès à son site internet, a-t-il annoncé mercredi.

Cette version numérique se basera sur la plateforme technologique d'information mise au point par le quotidien montréalais La Presse pour son édition pour tablettes, La Presse+.

"Similaire à La Presse+, elle présentera une expérience d'information conviviale et interactive qui combine le meilleur des médias imprimés, du web, des applications mobiles et de la vidéo", a indiqué le Star dans un communiqué.

Un accord de principe conclu entre les deux quotidiens va également leur permettre de démarcher ensemble "des annonceurs nationaux qui souhaitent rejoindre une masse critique de lecteurs francophones et anglophones".

Du coup, le quotidien torontois va aussi cesser de facturer l'accès à son site, instauré en 2013.

"C'est une autre étape importante pour notre industrie", a déclaré l'éditeur du Toronto Star, John Cruickshank, "impressionné" par le succès remporté par La Presse+ qui réussit à renouveler le lectorat du quotidien.

Depuis son lancement en avril 2013, l'édition numérique gratuite pour tablettes La Presse+ a été installée sur plus de 500 000 tablettes IPad et Android, selon le quotidien montréalais. Ce projet avait nécessité un investissement initial de 40 millions de dollars.

Le Toronto Star prévoit d'investir 1 à 2 millions de dollars canadiens dans ce projet d'ici la fin de l'année et de 10 à 12 millions de dollars en 2015.

Le propriétaire du Toronto Star, le groupe Torstar, a annoncé mercredi un bénéfice de 125 millions de dollars pour le troisième trimestre, grâce à la vente de sa division des romans Harlequin à News Corp pour 455 millions de dollars.

Hors éléments exceptionnels, dont cette vente, le groupe a toutefois subi une perte de 87 millions de dollars, contre une perte de 80 millions de dollars un an plus tôt.

"Les dépenses des annonceurs continuent de migrer" de l'écrit vers internet et les plateformes d'information mobiles, a noté le président de Torstar, David Holland.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La Presse+ en images