NOUVELLES

Daniele Bracciali reconnaît partiellement qu'il a truqué des matchs de tennis

05/11/2014 11:32 EST | Actualisé 05/01/2015 05:12 EST

ROME - Le joueur de tennis italien Daniele Bracciali a partiellement admis avoir truqué des matchs pendant une audience la semaine dernière en compagnie des représentants de la loi, a indiqué un procureur mercredi.

«Il a admis certaines choses, et en a nié d'autres», a déclaré l'enquêteur italien Roberto Di Martino à l'Associated Press.

Bracciali et son partenaire de double occasionnel Potito Starace font face à des accusations de corruption après que des conversations électroniques, dans lesquelles ils disent avoir truqué des matchs, eurent été publiées dans divers médias italiens il y a trois semaines.

Bracciali et Starace étaient déjà deux des cinq Italiens — en compagnie d'Alessio Di Mauro, Giorgio Galimberti et Federico Luzzi — qui avaient écopé de suspensions variant de six semaines à neuf mois pour avoir parié sur des matchs de l'ATP en 2007-08.

Di Martino a précisé qu'aucun autre joueur de tennis étranger n'était présentement sous enquête dans cette affaire.

Dans une conversation enregistrée en 2007 sur Skype entre Bracciali et un comptable qui a été arrêté en 2011, Bracciali a discuté de la possibilité de truquer un match à Newport, au Rhode Island, contre l'Américain Scoville Jenkins. Jenkins a gagné 6-2, 6-1.

En 2011, le propriétaire d'un salon de paris qui a éventuellement été arrêté a dit que Starace avait accepté de truquer la finale d'un tournoi à Casablanca. L'Espagnol Pablo Andujar a gagné la finale 6-1, 6-2.

PLUS:pc