NOUVELLES

Le TSX recule pendant que le cours du pétrole plonge à un creux de trois ans

04/11/2014 05:28 EST | Actualisé 04/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, après que la décision de l'Arabie saoudite de réduire le prix du pétrole à ses consommateurs américains eut fait retraiter le cours de l'or noir à un creux de trois ans, ce qui a déclenché un désinvestissement dans le secteur de l'énergie.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a culbuté de 147,9 points pour terminer la séance à 14 390,43 points.

Le prix du pétrole a rendu 1,59 $ US à 77,19 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, après la réduction de prix de l'Arabie saoudite — une mesure qui vise à protéger sa part du marché dans un contexte d'une hausse de production pétrolière aux États-Unis.

Le cours du pétrole a retraité de façon soutenue depuis l'été, alors qu'il se situait à 105 $ US le baril.

Plusieurs facteurs expliquent cette dégringolade, notamment une hausse de la production, la montée du dollar américain et la publication de faibles données économiques en provenance de la Chine et de l'Europe.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a chuté de 4,15 pour cent. Les principaux titres touchés comptaient celui d'Athabasca Oil (TSX:ATH), qui a plongé de 9,7 pour cent à 3,16 $, tandis que celui de Canadien Oil Sands (TSX:COS) a échappé six pour cent à 16,03 $.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,41 cent US à 87,64 cents US, un creux de cinq ans.

Les marchés boursiers new-yorkais ont clôturé sur une note mitigée. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 17,6 points à 17 383,84 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 5,71 points à 2012,1 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 15,27 points à 4623,64 points.

La Banque Scotia (TSX:BNS) a annoncé mardi qu'elle supprimerait 1500 emplois dans l'ensemble de ses activités. Environ les deux tiers de ces mises à pied devraient être effectuées au Canada. Son action a reculé de 1,59 $ à 67,19 $.

Ailleurs sur le TSX, d'autres secteurs liés aux ressources naturelles ont enregistré d'importantes pertes dans la foulée de la publication de données témoignant de la santé précaire de l'économie de la zone euro. La Commission européenne a indiqué que la croissance de la région devrait s'établir à 0,8 pour cent cette année, une prévision inférieure à celle de 1,2 pour cent émise au printemps.

Le secteur aurifère a reculé d'environ 3,35 pour cent, le cours du lingot d'or ayant rendu 2,10 $ US à 1167,70 $ US l'once à New York.

Le groupe des métaux et minerais a perdu 2,75 pour cent pendant que le prix du cuivre abandonnait 5 cents US à 3,02 $ US la livre.

Les secteurs de la consommation de base, des technologies de l'information et des télécommunications ont malgré tout progressé sur le TSX.

PLUS:pc