NOUVELLES

Le gouverneur de la BDC recommande aux jeunes de travailler bénévolement

04/11/2014 03:52 EST | Actualisé 04/01/2015 05:12 EST

OTTAWA - Le gouverneur de la Banque du Canada recommande aux jeunes chômeurs de chercher du travail, même s'il n'est pas rémunéré, en attendant la reprise de l'économie.

Les jeunes Canadiens qui ont du mal à trouver du travail devraient chercher à bonifier leur CV en s'offrant comme bénévole, a-t-il soutenu, devant un comité de la Chambre des communes, mardi.

«Faites du bénévolat pour travailler à quelque chose qui est relié à votre champ d'expertise, pour acquérir de l'expérience durant cette période», a-t-il précisé.

M. Poloz a d'ailleurs estimé qu'il pourrait falloir jusqu'à deux ans avant que le marché du travail rejoigne l'amélioration déjà amorcée de l'économie.

«Nous sommes confiants que ce ne sera pas très long», a-t-il assuré.

Le gouverneur de la banque centrale a ajouté que les récents diplômés qui n'avaient pas réussi à percer le marché du travail devront aussi compétitionner avec la nouvelle cohorte de diplômés.

Le député libéral Scott Brison a demandé à M. Poloz s'il croyait que les stages non rémunérés profitaient davantage aux jeunes mieux nantis, parce que les jeunes venant de milieux défavorisés ne peuvent se permettre de travailler gratuitement.

Le dirigeant de la Banque du Canada a admis qu'il s'agissait d'un problème du travail non rémunéré, mais qu'il recommandait aux jeunes de saisir les occasions lorsqu'elles se présentent.

La veille de ces remarques, il prononçait un autre discours dans lequel il disait que 200 000 jeunes Canadiens n'avaient pas d'emploi, occupaient des emplois pour lesquels ils étaient surqualifiés ou étaient de retour à l'école, dans l'espoir d'améliorer leur situation professionnelle.

«Je parie que presque tout le monde dans cette salle connaît au moins une famille dont les parents hébergent encore leurs enfants, devenus adultes (...) Je suis certain que ces enfants n'ont pas pris une retraite anticipée», a-t-il déclaré, à Toronto.

En conférence de presse après ce discours, M. Poloz avait invité les jeunes chômeurs à profiter de toutes les expériences.

«Si vos parents vous laissent vivre dans leur sous-sol, vous devriez sortir et travailler gratuitement pour garnir votre CV», avait-il conclu.

PLUS:pc