POLITIQUE

Yves Bolduc veut réformer en profondeur les commissions scolaires (VIDÉO)

03/11/2014 11:16 EST | Actualisé 03/11/2014 11:38 EST

Le ministre de l'Éducation du Québec, Yves Bolduc, annonce des « changements significatifs » dans les commissions scolaires pour en diminuer la lourdeur administrative, donner davantage de pouvoirs aux écoles et rapprocher les services des élèves. Il n'est pas question, pour le moment du moins, d'abolir les commissions scolaires au Québec, assure le ministre.

Expliquant aux journalistes qu'un taux de participation de moins de 5 % est « décevant » pour un tel exercice démocratique, Yves Bolduca a déclaré qu'il proposera au cours des prochains mois une série de changements dans la structure de gouvernance des commissions scolaires, leur mandat et leur rôle.

« Outre la question de la démocratie scolaire que cette élection a ramenée à l'avant-plan, cette faible participation de la population m'indique tout d'abord que la structure actuelle ne reflète pas les attentes de la population, notamment à cause de sa lourdeur. »

— Yves Bolduc, ministre de l'Éducation du Québec

Rappelons que le ministre Bolduc avait prévenu, le 3 octobre dernier, que le taux de participation des citoyens aux élections d'hier serait déterminant dans la décision que son gouvernement allait prendre dans ce dossier.

« Je compte travailler conjointement avec les nouveaux élus pour alléger les structures de l'éducation afin de les rendre plus efficientes, plus efficaces et plus transparentes. L'élève, les parents, l'enseignant et l'école demeurent au coeur de nos priorités », a poursuivi Yves Bolduc.

Rappelons que le ministre Bolduc avait prévenu, le 3 octobre dernier, que le taux de participation des citoyens aux élections d'hier serait déterminant dans la décision que son gouvernement allait prendre dans ce dossier.

Or, environ 4,8 % des 5 millions d'électeurs inscrits dans la province ont exercé leur droit de vote dimanche, soit près de 50% de moins que lors de la dernière élection scolaire, en 2007.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les compressions du gouvernement Couillard