BIEN-ÊTRE

La luminothérapie: comment y voir plus clair? (VIDÉOS)

03/11/2014 10:13 EST | Actualisé 04/11/2016 10:54 EDT

Vous avez certainement déjà entendu parler de la dépression saisonnière ou du trouble affectif saisonnier. Il s'agit en fait d'un seul et unique trouble relié au manque de lumière. C'est en général du mois d'octobre à avril que la plupart des gens en sont atteints. Environ 18 % des Canadiens souffrent de déprime hivernale et plus particulièrement les femmes.

L'explication

Le corps sécrète davantage de mélatonine, l'hormone du sommeil, lorsque le niveau de lumière extérieure est bas. Le corps entre alors en mode « veille ». C'est ce qui se produit lorsque la lumière atteint une intensité de moins de 2000 lux, ce qui est le cas lors des mois d'hiver. Une belle journée ensoleillée d'été nous procure environ de 50 000 à 150 000 lux. Toute une différence!

Êtes-vous touchés?

Quelques symptômes fréquents de la dépression saisonnière sont :

 Un état de fatigue chronique et de la somnolence durant le jour.

 Une irritabilité ou une tristesse, une perte d'intérêt et un manque d'initiative.

 Rage de sucre

 Vous êtes fatigués même après une nuit de 7-8h

 Une baisse de productivité aux études ou au travail.

 Une baisse de la libido.

Pour pouvoir clairement identifier que vous souffrez de dépression saisonnière, vous devez avoir eu un ou plusieurs de ces symptômes pendant deux années consécutives entre octobre et avril.

La luminothérapie à la rescousse

Passez environ 30 minutes à l'extérieur par journée de beau temps et 1h par temps plus gris peut être une alternative si vous souffrez de dépression saisonnière légère. En règle générale, l'exposition à l'extérieur en hiver n'est malheureusement pas suffisante. Une journée d’hiver ensoleillée ne produit qu’une lumière de de 2 000 à 20 000 lux comparativement à l’été (entre 50 000 et 130 000 lux).

Sinon, une multiture de lampes à lumière blanche conçues à cet effet sont disponibles sur le marché. Elles se vendent entre 100 $ et 300 $ dans les pharmacies et magasins à grande surface. Votre lampe doit produire un minimum de 10 000 lux (le lux est l'unité de mesure de l'éclairage lumineux) La bonne nouvelle? Depuis quelques années, certaines compagnies d'assurance en remboursent l’achat si elle est prescrite par un médecin.

Plusieurs lampes utilisent la technologie DEL à lumière bleue. Certaines études ont démontré que la lumière bleue a comme particularité de nous tenir éveillés et plus alertes, mais leur efficacité est mise en doute et les chercheurs craignent que la lumière bleue puisse être dommageable pour l’œil à long terme.

La marche à suivre

Exposez-vous à la lumière de la lampe environ 30 minutes par jour idéalement le matin. Vous devez être à une distance d'environ 1 à 2 pieds de la lampe. Placez-la sur votre table de chevet pour vous réveiller progressivement (simulateur d'aube) ou encore sur la table de la cuisine pendant que vous déjeuner ou encore sur votre bureau de travail.

Efficace ou pas?

La luminothérapie a un taux d'efficacité comparable à celle des antidépresseurs, soit de 50 % à 80 % selon les gens. Si vous voyez une différence dans votre état général après 2 à 3 semaines, c'est que vous souffrez bel et bien de dépression saisonnière. Si les lampes ne changent absolument rien, il y a peut-être une autre cause à votre manque d'énergie. Vous devriez alors consulter un médecin afin de déterminer la source du problème.

Ne manquez pas l'excellent Guide d'achat faire par Protégez-vous sur les lampes de luminothérapie. Vous verrez qu'il y en a pour tous les prix et tous les goûts.

LIRE AUSSI:

» Changement d'heure: c'est quand et pourquoi?

» Le changement d'heure peut être mortel pour les piétons

» Le choc de novembre : comment le corps s'apprête à passer l'hiver

» 6 moyens d'optimiser la 25e heure de dimanche

» 15 conseils pour mettre en place ou améliorer votre routine du matin

» 8 choses dans votre maison qui vous retardent tous les matins

INOLTRE SU HUFFPOST

Comment déceler les signes de burn-out