POLITIQUE

L'ex-ministre Claude Castonguay dénonce la réforme de Gaétan Barrette

03/11/2014 04:40 EST | Actualisé 03/01/2015 05:12 EST
Montage

MONTRÉAL - L'ancien ministre de la Santé, Claude Castonguay, prévient que si l'actuel gouvernement fait adopter son projet de loi 10 sur la réforme du système de santé, il courra à la catastrophe. Il le qualifie de projet digne des ex-régimes socialistes de l’Europe de l’Est.

Dans une lettre adressée au premier ministre Philippe Couillard que publient divers médias d'information, lundi, M.Castonguay écrit que le projet de l'actuel ministre Gaétan Barrette enfermera de façon définitive le système de santé québécois dans une bureaucratie étouffante et qu'il sera davantage politisé.

Il ajoute que le projet le loi va déresponsabiliser et démotiver tous ceux qui travaillent dans des conditions déjà difficiles dans le réseau de la santé.

«Ce projet de loi, s’il est adopté, va enfermer de façon définitive notre système de santé dans une bureaucratie étouffante. De plus, alors que le système a besoin d’être dépolitisé, comme vous l’avez déjà affirmé, il va l’être davantage.» - Claude Castonguay

À son avis, les changements proposés ignorent l’apport considérable et essentiel des organismes communautaires et des aidants naturels auprès des malades chroniques et des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

Claude Castonguay croit que Philippe Couillard, lui-même un ex-ministre de la Santé, a été en mesure de constater l’importance de dépolitiser le système compte tenu des difficiles décisions qui doivent être prises malgré les pressions.

L'ancien ministre propose à M.Couillard de ramener le projet de loi 10 à son objet premier, soit la simplification des structures administratives régionales de réseau.

L'été dernier, des antagonismes ont surgi entre MM. Castonguay et Barrette. En juillet, Gaétan Barrette a invité l'ex-ministre, qui a 85 ans, à prendre sa retraite après qu'il eut rabroué le ministre Yves Bolduc concernant la prime touchée lorsqu'il était médecin et député de l'opposition.

Claude Castonguay avait ensuite traité Gaétan Barrette de grossier personnage avec lequel il n'est pas possible d'engager de dialogue civil.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les compressions du gouvernement Couillard