NOUVELLES

Le d.g. des Giants veut voir plus de gros jeux en attaque, Moore en défensive

02/11/2014 02:52 EST | Actualisé 02/01/2015 05:12 EST

EAST RUTHERFORD, États-Unis - Les éliminatoires étant de nouveau un rêve lointain, le directeur général Jerry Reese souhaite que ses Giants de New York haussent leur niveau de jeu au retour de leur semaine de congé, lundi soir, à l'occasion de la visite des Colts d'Indianapolis.

Reese, qui a bâti deux équipes championnes du Super Bowl après avoir pris ses nouvelles fonctions en 2007, veut voir plus de gros jeux en attaque et en défensive — provenant de Damontre Moore, notamment.

Moore, qui a été repêché en troisième ronde l'an dernier, est un athlète remarquable qui possède un don inné pour rejoindre le quart adverse et réaliser de gros jeux. Sauf que l'ailier défensif oublie parfois ses tâches et connaît sa part d'ennuis contre les jeux au sol.

C'est le genre d'erreurs qui rendent ses entraîneurs fous.

Les Giants (3-4) auront besoin de gros jeux lundi soir contre les Colts (5-3) s'ils veulent retrouver le droit chemin et éviter d'être exclus des éliminatoires de la NFL pour une troisième saison consécutive.

Les gros jeux en attaque risquent cependant d'être difficiles à concrétiser, puisque le demi-offensif no 1 Rashad Jennings est à l'écart en raison d'une blessure à un genou et que les Giants sont toujours à la recherche d'un ailier espacé qui puisse compenser la perte à long terme du joueur étoile Victor Cruz le 12 octobre contre les Eagles de Philadelphie.

Et si on demande à Eli Manning de forcer les choses, alors des revirements risquent de se produire.

Il faudra donc se tourner vers Moore pour réaliser de gros jeux en défensive, particulièrement contre Andrew Luck et l'attaque dévastatrice des Colts — qui mène la NFL au chapitre du jeu aérien. Plus de passes. Plus de chances pour Moore.

«Je crois que je pourrais provoquer des choses, mais il faudra voir, a confié Moore, qui a enregistré deux sacs cette saison en dépit d'un temps de jeu limité. Lorsque nous serons sur le terrain, je serai prêt lorsqu'on appellera mon nom. J'ai hâte. J'ai beaucoup de choses à prouver.»

Le coordonnateur défensif des Giants Perry Fewell souhaitait accorder plus de temps de jeu à Moore cette saison, mais les choses n'ont pas fonctionné. La défensive a notamment connu sa part d'ennuis contre le jeu au sol, et en conséquence les Giants ont obtenu moins d'opportunités d'appliquer de la pression sur le quart adverse.

«Nous aimerions tous qu'il joue plus. Il a du talent, a assuré Fewell. Je crois que nous attendons tous qu'il sorte enfin de sa coquille et qu'il joue avec régularité, de façon à ce qu'on puisse l'utiliser à toutes les sauces et qu'il puisse demeurer sur le terrain plus longtemps.»

Il faudra toutefois se méfier des Colts. Ils ont vu leur série de cinq victoires arriver à terme dans un revers de 51-34 contre les Steelers de Pittsburgh la semaine dernière.

Luck, qui a amassé au moins 300 verges de gains lors de ses six derniers départs, a été victime de deux sacs, a été rabattu au sol sept fois et a lancé deux interceptions dans la défaite.

C'est probablement le match où il a été le plus bousculé depuis le début de la saison, et les Giants espèrent qu'ils pourront en faire autant en expédiant Moore dans la mêlée.

«C'est un front défensif très étanche, un front défensif très étanche qui est composé de gars talentueux qui possèdent beaucoup d'expérience, a noté le centre des Colts Jon Harrison. Tant que nous communiquerons entre nous et que nous serons sur la même longueur d'onde, alors nous devrions connaître du succès.»

PLUS:pc