NOUVELLES

Hamilton gagne le Grand Prix des États-Unis et s'approche du championnat

02/11/2014 05:13 EST | Actualisé 02/01/2015 05:12 EST

AUSTIN, États-Unis - Lewis Hamlton a eu à nouveau le meilleur sur son coéquipier chez Mercedes Nico Rosberg, dimanche, remportant ainsi le Grand Prix des États-Unis et s'approchant un peu plus d'un deuxième championnat des pilotes de Formule Un.

Hamilton devance Rosberg par 24 points avec deux courses à disputer, au Brésil et à Abou Dhabi. L'épreuve finale offrira le double des points selon un règlement mis en vigueur cette saison.

«L'ensemble de la saison a été incroyable, a dit Hamilton. J'ai poussé aussi fort que possible.»

Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo a pris le troisième rang.

Rosberg a amorcé la course en pole, mais n'a même pas été en mesure de résister à Hamilton pendant la moitié de l'épreuve. Il s'agit pour Hamilton d'une 10e victoire cette saison et d'une 32e en carrière, ce qui lui permet de devancer Nigel Mansell pour le plus de victoires en F1 en carrière par un pilote britannique. Hamilton avait aussi gagné au Texas en 2012.

Hamilton a également remporté le championnat des pilotes en 2008 avec McLaren.

Les deux pilotes Mercedes se livrent un véritable duel depuis le début de la saison, ce qui a mis à l'épreuve leur amitié. Hamilton a remporté les cinq dernières épreuves, mais Rosberg est demeuré au coeur de la lutte en accumulant les deuxièmes places.

Dimanche, Hamilton a pourchassé Rosberg pendant 23 tours, avant de finalement le doubler par l'intérieur au virage no 12 après une longue ligne droite.

«Il n'y a pas une place sur la piste où je ne pensais pas pouvoir le rattraper, a dit Hamilton. C'est une sensation extraordinaire de connaître une course comme celle-là.»

Coincé en deuxième place, Rosberg n'a jamais été en mesure de maintenir la cadence imposée par Hamilton. Ce dernier avait été le plus rapide pendant les essais, mais avait été ennuyé par des problèmes de freins lors des qualifications.

«Je savais qu'il y avait une chance qu'il essaie de me dépasser. J'y suis allé à moitié défensif, a dit Rosberg en parlant du dépassement. J'ai commencé à trouver mon rythme un peu plus tard, mais c'était trop tard.»

Sebastian Vettel, le champion du monde en titre, a débuté la course à partir de la ligne des puits puisqu'il avait changé son moteur après les qualifications et il a remonté jusqu'en septième place.

Vettel quittera Red Bull à la fin de la saison et n'a toujours pas confirmé sa nouvelle équipe pour 2015.

Seulement 18 voitures ont pris le départ, le plus petit nombre depuis près d'une décennie. Les écuries Marussia et Caterham s'étaient retirés en raison de problèmes financiers.

Samedi, des murmures de boycott de la part de certaines équipes à petit budget ont été entendus dans les paddocks. On croyait que les pilotes Lotus, Sauber et Force India pourraient ne pas participer à la course ou rentrer aux puits après un tour, mais tout s'est déroulé sans embûches.

PLUS:pc