NOUVELLES

Richard Branson promet d'élucider l'explosion tragique du SpaceShipTwo

01/11/2014 10:23 EDT | Actualisé 01/01/2015 05:12 EST

MOJAVE, États-Unis - Saluant la bravoure des pilotes d'essais, Richard Branson, le milliardaire fondateur de Virgin Galactic, a promis samedi de déterminer ce qui avait causé l'explosion de son prototype de fusée spatiale touristique, qui a tué un pilote à bord et en a grièvement blessé un second.

Visiblement abattu alors qu'il se trouvait à la base aérienne et spatiale de Mojave, où le vaisseau était construit, M. Branson n'a pas donné de détails sur la tragédie de vendredi et s'en est remis au Conseil national de la sécurité des transports, dont l'équipe venait d'arriver sur place.

Affirmant que la sécurité avait toujours été la principale priorité du programme — qui vise à transporter de riches touristes à la limite de l'espace pour leur permettre de vivre l'état d'apesanteur et d'avoir une vue imprenable de la Terre —, M. Branson s'est dit déterminé à tirer les leçons du drame et à aller de l'avant.

Le milliardaire a cependant ajouté qu'il n'allait pas «pousser aveuglément».

Selon Christopher A. Hart, président du Conseil national de la sécurité des transports, plus d'une douzaine d'enquêteurs détenant un large éventail de spécialités ont formé des équipes pour analyser le site de l'écrasement, recueillant des données et questionnant des témoins.

M. Hart a indiqué que l'enquête allait avoir des similitudes — ainsi que des différences — avec les enquêtes habituelles du Conseil.

«Ce sera la première fois que nous dirigeons une enquête sur (un accident lié à) un lancement spatial qui implique des personnes à bord», a-t-il précisé, soulignant au passage que le Conseil national de la sécurité des transports avait tout de même participé aux enquêtes sur les désastres des navettes Challenger et Columbia.

Le président du Conseil a révélé qu'il ne connaissait pas, dans l'immédiat, les réponses aux questions concernant la présence ou non d'enregistrements de vols dans la fusée ou l'altitude de l'accident, mais a spécifié que les vols d'essais étaient généralement bien documentés.

Les enquêteurs du Conseil national de la sécurité des transports devaient se rendre dans un secteur situé à environ 32 kilomètres de la base de Mojave. Les débris du SpaceShipTwo de Virgin Galactic sont tombés dans un important périmètre inhabité situé dans le désert, vendredi matin.

M. Branson représente une figure de premier plan de l'industrie du tourisme spatial, qui prend des années de plus que prévues par les centaines d'enthousiastes qui ont déjà déposé d'importantes sommes pour se réserver un siège.

Samedi, M. Branson a assuré que l'argent n'avait pas été dépensé et que quiconque désirait être remboursé le serait, mais que personne ne l'avait demandé. Même qu'une personne a réservé une place le jour de l'explosion en guise de soutien, a-t-il souligné.

«Ils ont été patients jusqu'à maintenant», a dit M. Branson de ses clients. «Je pense que la plupart d'entre eux patienteront encore plus longtemps.»

Virgin Galactic vend des sièges pour un vol suborbital à 250 000 $ US pièce. Stephen Hawking, Justin Bieber, Ashton Kutcher et Russell Brand font partie des célébrités s'étant inscrites pour un vol. La compagnie affirme avoir amassé des dépôts de plus de 80 millions $ US de la part de quelque 700 personnes.

SpaceShipTwo, habituellement piloté par deux personnes, est conçu pour effectuer des vols suborbitaux avant de revenir sur Terre à la manière d'un planeur. Longue d'une vingtaine de mètres, la fusée comporte deux grandes fenêtres pour chacun des six passagers, l'une sur le côté et l'autre au plafond.

Le vol de vendredi était le 55e de l'appareil. Lors de tests pour le développement d'un moteur-fusée pour le SpaceShipTwo en juillet 2007, une explosion dans les installations de Mojave avait coûté la vie à trois travailleurs, en plus d'en blesser gravement trois autres.

Une fois la mise au point de SpaceShipTwo terminée, Virgin Galactic entendait lancer un service de vols touristiques à partir de ses installations du Nouveau-Mexique, Spaceport America, construites au coût de 250 millions $ US.

PLUS:pc