NOUVELLES

Le rapport final du GIEC sur les changements climatiques adopté

01/11/2014 12:36 EDT | Actualisé 01/01/2015 05:12 EST

COPENHAGUE - Un comité d'experts scientifiques de l'Organisation des Nations unies (ONU) a posé le point final à un rapport historique sur le réchauffement climatique qui, selon l'agence environnementale de l'ONU, donne des preuves concluantes de l'influence de l'homme sur le système climatique de la terre.

Le document, qui rassemble les découvertes de trois rapports précédents, a été adopté samedi après des discussions qui ont duré toute la nuit. Le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sera rendu public dimanche.

En plus de démontrer l'influence humaine sur le climat, il devrait décrire les impacts des changements climatiques, notamment la fonte de l'Arctique et la hausse du niveau des océans, qui sont déjà visibles et pourraient devenir irréversibles si la planète ne limite pas les émissions de gaz à effet de serre.

Le GIEC affirme que les scientifiques sont maintenant certains à 95 pour cent que l'accumulation de gaz provenant des combustibles fossiles et la déforestation sont les principales causes du réchauffement climatique depuis le milieu du 20e siècle.

Sur Twitter, le vice-président du comité, Jean-Pascal van Ypersele, a écrit que le rapport avait été adopté samedi après-midi, après 24 heures de discussion.

Alors que le GIEC tente d'éviter de dire explicitement aux gouvernements ce qu'ils devraient faire pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, le rapport présentera des scénarios démontrant que le réchauffement pourrait être sous contrôle si le monde changeait rapidement son système énergétique pour se tourner vers des ressources renouvelables comme l'énergie éolienne ou solaire, et qu'il mettait en oeuvre des technologies pour capturer les gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

PLUS:pc