NOUVELLES

Impact: le défenseur Matteo Ferrari avait demandé à être échangé

01/11/2014 07:15 EDT | Actualisé 01/11/2014 07:15 EDT
Francois Laplante/FreestylePhoto via Getty Images
MONTREAL, CANADA - OCTOBER 27: Matteo Ferrari #13 of the Montreal Impact controls the ball against the New England Revolution during the MLS match at Saputo Stadium on October 27, 2012 in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Laplante/FreestylePhoto/Getty Images)

MONTRÉAL - Le défenseur de l'Impact de Montréal Matteo Ferrari a organisé sa propre conférence de presse samedi pour dire qu'il n'était pas surpris d'avoir été libéré par son équipe de la MLS puisqu'il avait déjà demandé d'être échangé.

Le vétéran, l'arrière central le plus expérimenté de l'équipe, a raconté qu'il avait demandé un échange au cours de la saison puisqu'il manquait de motivation en raison de la mauvaise position de l'Impact au classement.

Il ressentait aussi que l'équipe n'avait pas de plan précis pour la saison 2015.

"À 35 ans, si vous n'êtes pas motivés, c'est difficile, a dit Ferrari, qui célébrera son 35e anniversaire de naissance le 5 décembre. Il y a un mois, quand une équipe dans la course aux séries a appelé l'équipe pour une transaction, j'ai demandé d'être échangé parce que je croyais que le moment était bon pour moi de tenter quelque chose de nouveau. Et j'avais l'impression que mon travail à Montréal était terminé."

Ferrari n'a pas nommé l'équipe qui avait démontré son intérêt. À ce moment, l'Impact lui avait répondu qu'il était trop important pour l'équipe pour être échangé.

Vendredi, il a appris que l'Impact n'allait pas se prévaloir d'une option

à son contrat pour la saison 2015. L'équipe a justifié sa décision en pointant vers le plafond salarial.

Ferrari s'est dit déçu d'avoir été libéré sans un adieu en bonne et due forme. C'est pour cette raison qu'il a invité les membres des médias pour une conférence de presse samedi, au Ritz Carlton, rien de moins.

"Je pense que je méritais un bel adieu, a-t-il dit. C'est pour ça que j'ai organisé cette rencontre, parce que les partisans m'ont démontré leur respect. Ils m'ont aimé à Montréal et je pense qu'ils méritaient ça."

Ferrari a évité de critiquer directement l'entraîneur-chef Frank Klopas ou la direction de l'Impact, mais a admis qu'il ne voulait pas vivre une autre saison avec une équipe en construction.

Il espère maintenant se trouver une nouvelle formation, si possible en MLS. Sinon, il va considérer l'option de prendre sa retraite. Il a tout de même mentionné qu'une équipe avait manifesté son intérêt, sans préciser laquelle.

"Je ne veux rien précipiter parce que si je continue à jouer, j'aimerais faire partie d'un grand projet, d'une équipe qui souhaite gagner maintenant, parce que j'ai 35 ans, a-t-il expliqué. Si ce n'est pas le cas, je peux prendre ma retraite. La Floride m'attend."

Ferrari, un Italien d'origine algérienne, a rejoint les rangs de l'Impact dès sa première saison en MLS, en 2012.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • 1. Tout d'abord, c'est un sport mondial.
    Phillipe Lopez via Getty Images
    Le soccer est le sport le plus pratiqué au monde. Il n\'est pas dominé par un pays en particulier. D\'après le dernier sondage de la FIFA, il y aurait 265 millions de joueurs jouant activement au sport, 4% de la population mondiale.
  • 2. Et les règles sont vraiment très simples.
    Goldmund Lukic via Getty Images
    À part quelques hors-jeu, coups de pied de coin et cartons rouges ou jaunes, il s\'agit en gros de mettre la balle dans les filets. Quoi de plus simple à comprendre?
  • 3. Et l'équipement nécessaire est minimal.
    Associated Press
    Posez quelques cônes, trouvez une balle et vous pouvez jouer. Les chaussures de soccer sont jolies, mais vraiment pas obligatoires.
  • 4. Ce qui veut dire que vous pouvez jouer n'importe où, n'importe quand.
    Mario Tama via Getty Images
  • 5. La taille a moins d'importance que l'agilité et la vitesse.
    YouTube
    Le soccer est peut-être le sport professionnel où la taille a le moins d\'importance. Certains des meilleurs joueurs au monde, comme Messi, Maradona ou Romario, mesurent en moyenne 5\'5\" ou 5\'6\".
  • 7. Most sports get an "offseason" -- soccer doesn't.
    Armend Nimani via Getty Images
    For most top-flight players, there\'s a league season, a league cup, a club championship and international games all going on at once. If that\'s not enough, almost every summer there\'s an international cup or competition of some sort, not to mention friendlies and World Cup qualifying.

    \n\nIt\'s the sport that never ends.
  • 8. Meanwhile, World Cups bring the entire planet together.
    Jasper Juinen via Getty Images
    And basically give everyone one VERY important reason to party. The FIFA World Cup is the world\'s most widely viewed sports event. Around 715 million people watched the 2006 final match in Germany, while the 2010 South Africa event was broadcast to 204 countries on 245 different channels.
  • 9. And with all the international friendlies taking place, you can see top teams play without spending a fortune.
    Joern Pollex - FIFA via Getty Images
    A friendly is exactly what it sounds like: two teams playing \"for fun\" without any real consequence to their current standing. Because not everyone can afford World Cup prices.
  • 12. Soccer chants prove just how passionate fans are about this.
    YouTube
  • 13. It's truly a team sport: Every person counts and anyone can score.
    Associated Press
    Each team fields 11 players. Each one has a specific duty, but every position -- even goalies -- can push forward, help defend a play, take a free kick and even score.
  • 14. Women kick ass in the game -- there's a women's World Cup that also gets crazy viewership numbers.
    And the women\'s game is just as exciting to watch as the men\'s. The 2011 Women\'s World Cup smashed viewership records, drawing hundreds of millions of viewers around the world. Soccer is also a huge draw in the Summer Olympics, and many countries have women\'s pro-leagues. The skill of these women isn\'t lost on their fans -- female footballers are some of the biggest celebs abroad.
  • 15. Sportsmanship is an important part of the culture.
    Getty Images via Getty Images
    And even though there are rivalries, players usually respect one another for their individual talents and love of the game. This becomes no more apparent than when you see players exchange jerseys after a good match.
  • 17. There are always new superstars whose fancy footwork or goal-scoring prowess seems to be a gift from the heavens.
    Messi & Beckham via Associated Press/Ronaldo via Adam Pretty for Getty Images/Zidane via Andalou Agency for Getty Inc.
    Many great ones have come and gone. This year, everyone will be watching Argentina\'s Lionel Messi, Portugal\'s Cristiano Ronaldo and Brazil\'s Neymar Jr. in hopes of witnessing the magic they\'ll most likely conjure up on the field.
  • 20. But most importantly, more people watch soccer than any other sport in the world.
    Associated Press
    We\'re three billion strong and the most passionate fans on the planet. We can also be pretty damn coordinated, so be prepared for some craziness this summer.

    \n\n\"fans\"

    \n\nSo, we have just one question for you...\n
  • ... for the World Cup?