NOUVELLES

Coupe Davis: Gasquet, Tsonga, Monfils et Simon invités à un camp avant la finale

01/11/2014 12:41 EDT | Actualisé 01/01/2015 05:12 EST

PARIS - Malgré leurs piètres performances au Masters de Paris, Arnaud Clément a décidé de faire confiance à ses joueurs réguliers en vue de la finale de la Coupe Davis qui mettra aux prises la France et la Suisse, du 21 au 23 novembre à Lille.

Le capitaine de l'équipe de France a choisi Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gaël Monfils et Gilles Simon pour participer à un camp d'entraînement qui se tiendra du 10 au 16 novembre à Bordeaux.

Il pourrait toujours effectuer des changements avant le début de la finale, mais Clément a fait savoir qu'il était peu probable qu'il se tourne vers d'autres joueurs à la dernière minute. Clément a cependant fait remarquer que Julien Benneteau, qui participera aux Finales de l'ATP en double, dans une dizaine de jours à Londres, pourrait se joindre au quatuor vers la fin du camp d'entraînement.

Lors d'une conférence de presse samedi, Clément a reconnu qu'il avait pensé à d'autres joueurs, mais que dans son esprit, ceux qu'il a identifiés sont ceux qui seront probablement dépêchés sur la terre battue du stade Pierre-Mauroy, une enceinte de 27 000 sièges dotée d'un toit rétractable, et il veut se concentrer sur leur préparation.

Aucun tennisman français n'a franchi le troisième tour à Paris, mais Clément a affirmé n'être nullement inquiet avant l'affrontement contre une formidable équipe suisse menée par Roger Federer et Stanislas Wawrinka.

Gasquet, qui a joué un rôle déterminant dans le triomphe français contre la République tchèque en demi-finale, a été éliminé au deuxième tour à Paris et n'a remporté que trois matchs lors des quatre derniers tournois auxquels il a participé. Simon a été évincé dès son premier match, par l'Espagnol Fernando Verdasco, tandis que Tsonga et Monfils ont baissé pavillon au troisième tour, aux mains de Kei Nishikori et Novak Djokovic, respectivement.

«Les joueurs qui avaient dû arrêter à cause de blessures ont été en mesure de jouer, a fait remarquer Clément. Ils ont disputé de bons matchs, et ce fut une bonne chose. Je pense que c'est positif. Maintenant qu'ils se sentent réassurés quant à leur état de santé, ils peuvent se concentrer sur la Coupe Davis. Il s'agit de leur objectif principal.»

Monfils, qui a songé à se retirer de l'événement en raison d'une blessure à un genou, a montré des signes d'amélioration lors d'une deuxième manche serrée contre Djokovic.

«Richard est très motivé par cette Coupe Davis. Il en a fait sa principale préoccupation, a observé Clément. Et j'ai été très satisfait du niveau de jeu de Gaël et de Jo, contre des adversaires qui jouent très bien. Ils ont perdu, mais je pense que ces matchs ont été très intéressants.»

À titre de pays hôte, la France a choisi la terre battue pour ce match ultime contre la Suisse, dans l'espoir de priver Federer d'un premier titre lors du prestigieux tournoi par équipe. Puisque la dernière étape de la Coupe Davis s'amorcera cinq jours après les Finales de l'ATP, la délégation française espère que Wawrinka et Federer — tous deux qualifiés pour le dernier tournoi en simple de la saison — auront de la difficulté à s'adapter à la terre battue, une surface sur laquelle Tsonga et Gasquet ont déjà réussi à battre le vainqueur de 17 tournois du Grand chelem.

La France occupe le troisième rang dans l'histoire de la Coupe Davis avec neuf conquêtes du Saladier d'argent. La Suisse n'a atteint la finale qu'une seule fois, en 1992, s'inclinant face à un prestigieux quatuor américain formé de Pete Sampras, Andre Agassi, John McEnroe et Jim Courier.

PLUS:pc