NOUVELLES

La marathonienne Rita Jeptoo a échoué un test antidopage, dit son agent

31/10/2014 01:08 EDT | Actualisé 31/12/2014 05:12 EST

STELLENBOSCH, Afrique du Sud - La marathonienne étoile Rita Jeptoo, du Kenya, a échoué un test antidopage quelques semaines avant qu'elle ne remporte pour une deuxième année consécutive le marathon de Chicago, ont révélé son agent et sa fédération nationale, vendredi.

Federico Rosa a déclaré à l'Associated Press que Jeptoo avait été prise en défaut à la suite d'un test hors-compétition au Kenya, en septembre. La Fédération d'athlétisme du Kenya a plus tard annoncé que le test avait été mené le 25 septembre, soit environ deux semaines avant l'épreuve de Chicago, et que l'échantillon 'A' «avait révélé la présence de substances interdites».

La Fédération s'est dite désappointée d'annoncer qu'elle avait reçu une information de l'Association internationale des Fédérations d'athlétisme (IAAF) selon laquelle Jeptoo avait échoué un test.

Rosa et la Fédération ont refusé de dévoiler la ou les substances détectées.

La Fédération d'athlétisme du Kenya a aussi indiqué que sa Commission médicale et anti-dopage allait rencontrer Jeptoo tôt la semaine prochaine pour savoir si elle désire que l'échantillon 'B' soit également testé.

Cependant, Rosa a affirmé à l'Associated Press que le test de l'échantillon 'B' n'était pas requis.

«Nous allons poursuivre en justice la personne ou les gens qui ont convaincu Rita d'agir ainsi, a déclaré Rosa, tout en ajoutant que l'équipe qui gère Jeptoo «n'avait rien à voir» avec quelque geste de dopage que ce soit.

«Je suis désolé pour Rita», a enchaîné Rosa.

Dans un communiqué, l'IAAF a dit «ne pas être dans une position où elle peut confirmer ou nier» le test positif de Jeptoo.

«Le dossier demeure dans sa phase de confidentialité, a fait savoir l'IAAF, bien que cette étape devrait se conclure d'ici la prochaine semaine.»

Âgée de 33 ans, Jeptoo a terminé au premier rang du marathon de Chicago, le 12 octobre, grâce à un chrono de 2h24:35. Il s'agissait de son quatrième triomphe consécutif à un marathon. Elle a également remporté des titres consécutifs au marathon de Boston, éditant le record du parcours en 2h18:57, le 21 avril.

Elle domine le classement du Circuit majeur des marathons, une série de compétitions échelonnée sur une période de deux ans qui inclut les plus importantes courses au monde et qui se conclut avec le marathon de New York, ce dimanche.

Jeptoo n'avait pas prévu participer à la course à New York, mais elle demeurait en excellente position pour mettre la main sur la bourse principale de 500 000$.

Le WMM a indiqué qu'il avait remis sa cérémonie de remise des trophées prévue dimanche à cause des informations faisant état d'un test antidopage échoué par la marathonienne kényane.

«Aucun athlète ne peut remporter un titre du WMM s'il a enfreint un règlement antidopage de l'IAAF.»

La nouvelle survient au moment où le Kenya fait l'objet d'une surveillance accrue en raison d'une hausse des cas de dopage — tout particulièrement parmi ses fameux coureurs de longue distance.

L'Agence mondiale antidopage a fait savoir en octobre qu'elle travaillerait en collaboration avec le Kenya pour créer une agence nationale antidopage.

PLUS:pc