NOUVELLES

Julie Miville-Dechêne révèle avoir été victime d'une agression sexuelle

31/10/2014 02:54 EDT | Actualisé 31/10/2014 02:54 EDT
RCQC

Invitée à l'émission Pas de midi sans info pour commenter la polémique sur les agressions sexuelles contre les femmes dans le sillage de l'affaire Ghomeshi, la présidente du Conseil du statut de la femme (CSF), Julie Miville-Dechêne, a révélé avoir été victime d'une agression sexuelle pendant son adolescence.

Mme Miville-Dechêne n'a pas dénoncé son agresseur, qu'elle n'a pas identifié. Elle ne s'est pas attardée non plus sur les circonstances de cette agression.

La présidente du CSF est convaincue que le silence doit être brisé aujourd'hui, car il « perpétue l'idée qu'il n'y a pas de problème, que les femmes sont égales aux hommes. C'est un sujet, évidemment, qui est très sensible pour moi. Je crois qu'il est plus que temps d'essayer de changer les mentalités et particulièrement les stéréotypes qui sont à la base de ça ».

Une affaire d'hommes aussi

Julie Miville-Dechêne estime que « les hommes doivent participer à la solution. Ça ne peut être qu'une affaire de femmes, qu'une affaire de la présidente du Conseil du statut de la femme qui s'en va sur les tribunes dénoncer la violence ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Jian Ghomeshi au fil des années