NOUVELLES

D'autres coulées de boue sont possibles au Sri Lanka

31/10/2014 08:01 EDT | Actualisé 31/12/2014 05:12 EST

KOSLANDA, Sri Lanka - Les dirigeants sri-lankais ont prévenu vendredi que d'autres coulées de boue sont possibles à la plantation de thé où des dizaines de maisons ont été emportées plus tôt cette semaine, mais les sinistrés affirment qu'ils n'ont nulle part d'autre où aller puisque les refuges d'urgence sont pleins.

Les responsables estiment qu'au moins 100 personnes ont été tuées mercredi quand les pluies de la mousson ont provoqué une gigantesque coulée de boue à la plantation Koslanda, dans le district de Badulla, à environ 220 kilomètres à l'est de la capitale, Colombo.

Le bilan n'a pas encore été confirmé et plusieurs villageois croient qu'il pourrait surpasser les 200 morts.

Un résidant affirme qu'ils ont été prévenus à de maintes reprises des risques de coulées de boue depuis 2002, mais que le gouvernement n'a offert des logements ailleurs qu'à 25 des 75 familles de son quartier au fil des ans.

Quelque 1600 personnes logent actuellement dans des abris d'urgence ouverts dans des écoles et des temples. Les résidences de plusieurs réfugiés tiennent toujours mais sont jugées trop vulnérables à d'autres coulées de boue.

Les responsables n'ont plus aucun espoir de retrouver des survivants, mais les opérations de récupération des corps se poursuivaient vendredi.

Au moins 75 enfants auraient perdu leurs deux parents lors de la catastrophe.

PLUS:pc