NOUVELLES

Alexandre Burrows écope une suspension de trois matchs pour son geste sur Emelin

31/10/2014 07:53 EDT | Actualisé 31/12/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - L'attaquant Alexandre Burrows des Canucks de Vancouver a écopé une suspension de trois matchs pour la mise en échec qu'il a donnée au défenseur du Canadien Alexei Emelin jeudi soir.

La Ligue nationale de hockey a confirmé la nouvelle en début de soirée vendredi.

Le jeu en question est survenu à 8:23 de la deuxième période après qu'Emelin, posté à sa ligne bleue, eut tenté une passe vers un coéquipier au centre de la patinoire.

Dans la vidéo servant à motiver sa décision, le département de la sécurité des joueurs de la LNH a expliqué que Burrows avait appliqué une mise en échec tardive, soit presque une seconde après que le défenseur du Canadien eut relayé la rondelle.

De plus, a statué le département, le principal point de contact de la mise en échec était la tête, et le geste de Burrows était à la fois une obstruction et un coup illégal à la tête.

Burrows a dit après le match ne pas avoir voulu blesser Emelin.

Le directeur général des Canucks Jim Benning, qui était présent à l'audience de son joueur, vendredi, a dit qu'il ne s'attendait pas à une suspension d'une durée de trois rencontres.

«(Burrows) a d'abord voulu le frapper épaule contre épaule, Emelin a perdu l'équilibre et c'est finalement à la tête qu'il a été heurté, a dit Benning. L'action est rapide au hockey et ce genre de chose va arriver, c'est inévitable. Nous allons accepter la sanction de la ligue et continuer d'avancer.»

Les arbitres n'ont imposé aucune punition sur le jeu et six secondes plus tard, Nick Bonino donnait les devants aux Canucks 1-0. Ces derniers ont éventuellement signé une victoire de 3-2 en prolongation.

Emelin a raté le reste de la deuxième période mais est revenu au jeu au troisième vingt, obtenant même une passe sur le premier but du Tricolore, celui d'Alex Galchenyuk à 12:11.

C'est la première fois que Burrows est suspendu par la ligue. Depuis le début de sa carrière, il avait été mis à l'amende en quatre occasions.

En vertu des règles prévues dans la convention collective, Burrows se verra retrancher 72 580,65 $ de son salaire, une somme qui sera versée au Fonds d'urgence d'aide aux joueurs.

Burrows ratera les matchs de samedi à Edmonton, de dimanche contre les Predators de Nashville et de mardi prochain face à l'Avalanche, au Colorado. Il sera admissible pour effectuer son retour au jeu le jeudi 6 novembre à San Jose.

PLUS:pc