NOUVELLES

Deux ados poursuivent Malaysia Airlines pour la disparition du vol MH370

31/10/2014 07:39 EDT | Actualisé 31/12/2014 05:12 EST
WANG ZHAO via Getty Images
A man stands in front of a billboard in support of missing Malaysia Airlines flight MH370 as Chinese relatives of passengers on the missing Malaysia Airlines flight MH370 have a meeting at the Metro Park Hotel in Beijing on April 23, 2014. The hunt for physical evidence that the Malaysia Airlines jet crashed in the Indian Ocean more than three weeks ago has turned up nothing, despite a massive operation involving seven countries and repeated sightings of suspected debris.. AFP PHOTO / WANG ZHAO (Photo credit should read WANG ZHAO/AFP/Getty Images)

KUALA LUMPUR, Malaisie - Deux adolescents malaisiens dont le père se trouvait à bord du vol MH370 intentent des poursuites en justice au transporteur aérien Malaysia Airlines et au gouvernement malaisien.

Il s'agit de la première poursuite déposée par la famille d'un passager de ce vol qui s'est mystérieusement volatilisé au-dessus de l'océan Indien, en mars.

Les deux adolescents — Jee Kinson, 13 ans, et Jee Kiland, 11 ans — affirment dans leur poursuite que les responsables ont trop tardé à tenter de reprendre contact avec l'avion, quand il est disparu des écrans radars le 8 mars avec 239 personnes à son bord.

Ils rappellent également que les autorités d'immigration ont permis à des passagers munis de faux passeports de monter à bord.

La poursuite prétend que le transporteur aérien a fait preuve de négligence et qu'il n'a pas pris tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité du vol. La poursuite vise notamment les directeurs généraux de l'aviation civile et de l'immigration, le chef de la marine malaisienne et le gouvernement, qu'elle accuse de faute lourde et de manquement au devoir.

«Nous patientons depuis huit mois. Après avoir consulté différents experts, nous croyons disposer de preuves suffisantes pour appuyer notre cause. Il est inacceptable de voir un appareil de cette taille tout simplement disparaître, à une époque où la technologie est si sophistiquée», a dit leur avocat, Arunan Selvaraj.

Les deux frères réclament un dédommagement pour souffrance morale et émotionnelle, ainsi que pour la perte de soutien qui accompagne la disparition de leur père, Jee Jing Hang.

Ils affirment que leur père dirigeait une petite entreprise internet qui générait des revenus mensuels d'environ 5000 $ US.

Un avocat spécialisé en aviation, Jeremy Joseph, a prévenu que les deux garçons n'auront pas la tâche facile.

«Ce sera très difficile puisque l'avion n'a pas encore été retrouvé, a-t-il dit. Sans connaître la cause de l'accident, nous n'avons que des hypothèses.»

Il a ajouté que les tribunaux malaisiens sont peu susceptibles d'accorder un dédommagement considérable, et qu'ils risquent de respecter le dédommagement de 175 000 $ US recommandé par la Convention de Montréal. Il admet toutefois qu'il s'agit d'un cas sans précédent dont l'issue dépendra des preuves déposées et de la responsabilité de chacun.

Les recherches pour retrouver le vol MH370 ont repris récemment, mais les responsables préviennent qu'elles pourraient durer un an.

INOLTRE SU HUFFPOST

La disparition du vol Malaysia Airlines en images