NOUVELLES

Trois attaques simultanées font neuf morts parmi les forces de sécurité du Niger

30/10/2014 06:24 EDT | Actualisé 30/12/2014 05:12 EST

NIAMEY, Niger - L'armée nigériane a annoncé que neuf membres des forces de sécurité avaient été tués lors de trois attaques simultanées survenues près de la frontière avec le Mali.

S'exprimant par communiqué, le colonel Laudru Moustapha a indiqué que les assaillants avaient ciblé une prison, un camp de réfugiés maliens et une patrouille des forces de sécurité jeudi matin.

On ne sait pas qui étaient les assaillants, mais ceux-ci ont libéré plusieurs détenus de la prison, principalement des séparatistes touaregs. Ceux-ci ont pris le contrôle du nord du Mali pendant un certain temps après le coup d'État de 2012 à Bamako. Ils ont éventuellement été chassés par des intégristes liés à Al-Qaïda, qui se sont dispersés dans la région depuis l'intervention militaire menée par la France.

Selon le colonel Moustapha, les forces de défense pourchassaient les prisonniers libérés et les assaillants. Quatre membres des forces de sécurité ont été blessés dans les attaques, et trois autres sont portés disparus.

PLUS:pc