NOUVELLES

Sri Lanka: plus d'espoir de retrouver des survivants de la coulée de boue

30/10/2014 12:10 EDT | Actualisé 30/12/2014 05:12 EST

COLOMBO, Sri Lanka - Des centaines de villageois srilankais désespérés fouillaient jeudi à mains nues la terre rouge d'une coulée de boue qui a emporté des maisons de travailleurs de plantations de thé, dans le centre du pays.

La catastrophe a fait au moins 10 morts, et jusqu'à 250 personnes sont portées disparues. Un responsable a prévenu qu'il n'y a plus aucun espoir de retrouver des survivants.

Des proches qui étaient tenus à l'écart ont tenté de profiter de la présence d'un politicien pour se rendre sur les lieux de la catastrophe, avant d'être interceptés par la police.

Le politicien a toutefois demandé aux policiers de les laisser passer, et les villageois ont pu se joindre aux centaines de secouristes qui fouillaient la boue. Les recherches ont été interrompues jeudi soir en raison de pluies abondantes.

Le président Mahinda Rajapaksa a visité le site de la catastrophe jeudi et s'est entretenu avec des sinistrés.

La coulée de boue a frappé au moment où plusieurs enfants se trouvaient à l'école. Au moins 75 d'entre eux seraient maintenant orphelins.

Les Forces armées du Sri Lanka ont dépêché des troupes dans la région sinistrée afin qu'elles contribuent aux opérations de secours.

La saison des pluies au Sri Lanka débute en octobre et dure jusqu'en décembre.

PLUS:pc