NOUVELLES

Naima Rharouity a été étranglée par son foulard dans le métro, dit le coroner

30/10/2014 01:25 EDT | Actualisé 30/12/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Naima Rharouity a été étranglée par son foulard dans un escalier mécanique de la station de métro Fabre en janvier dernier, a conclu le coroner dans son rapport rendu public jeudi.

«Il s'agit d'une mort accidentelle», tranche Paul G. Dionne.

La mère de famille de 47 ans est décédée d'asphyxie par strangulation, après la prise de vêtement dans le mécanisme de l'escalier mécanique. Son cuir chevelu a aussi été lacéré par les griffes de l'escalier, précise M. Dionne dans son rapport daté du 5 octobre. Son décès a été constaté sur place.

Il n'y a toutefois pas eu de témoins visuels de l'accident, rappelle-t-il, et les circonstances ont dû être établies à l'aide des enregistrements des caméras de surveillance.

Au moment de l'accident le 30 janvier dernier, Mme Rharouity portait un long manteau, un capuchon et un long foulard de 157 centimètres, presque aussi grand qu'elle — elle mesurait 160 centimètres.

Le coroner dit ne pouvoir déterminer si elle est tombée et que ses vêtements se sont par la suite retrouvés coincés dans l'escalier — ou si c'est l'inverse.

Mais «il est plutôt possible que les vêtements de Mme Rharouity ont d'abord été pris dans l'escalier mécanique, entraînant sa chute et la strangulation», est-il écrit. Non seulement son foulard, mais le manteau et les cheveux de la femme ont été coincés.

Il n'y a aucune preuve qu'une autre personne soit impliquée et l'aurait poussée, par exemple, puisque les caméras montrent qu'elle était seule dans l'escalier.

Celui-ci était inspecté et entretenu régulièrement, selon la Société de transport de Montréal (STM).

Quatre chutes ou prises de vêtements se sont produites dans cet escalier de la station Fabre depuis 2012. Et il y aurait eu 24 incidents du même type (deux impliquant des vêtements) selon l'analyse effectuée d'un échantillon de 20 escaliers mécaniques de la STM sur une période de deux ans.

Bien que ce nombre ne soit pas «dramatique statistiquement parlant» — et même si le rapport ne note aucun problème avec l'escalier —le coroner recommande à la STM de revoir et d'adapter son programme d'entretien et d'utilisation des escaliers mécaniques, mais aussi de réaliser un programme de sensibilisation des usagers pour qu'ils soient au fait des dangers liés à leur utilisation. La STM dit avoir déjà commencé à modifier son programme d'entretien.

PLUS:pc