NOUVELLES

Maple Leaf affiche des pertes dans ses activités poursuivies au 3e trimestre

30/10/2014 07:48 EDT | Actualisé 30/12/2014 05:12 EST

TORONTO - Les Aliments Maple Leaf (TSX:MFI) ont fait état jeudi d'une perte de ses activités poursuivies pour le troisième trimestre, alors qu'elle a fermé des vieilles usines, dont une au Nouveau-Brunswick, et transféré sa production dans une nouvelle installation dans le sud de l'Ontario.

Le président et chef de la direction Michael H. McCain a affirmé que l'entreprise continuait de «réaliser des progrès considérables vers l'atteinte des objectifs stratégiques».

«Bien que les coûts permanents liés à l'exploitation parallèle de chaînes d'approvisionnement et de nouvelles installations demeurent importants, nous réalisons des progrès chaque trimestre», a-t-il fait valoir dans un communiqué.

Maple Leaf a mis fin à la production à Moncton, au Nouveau-Brunswick, mais trois autres établissements doivent encore être fermés, alors qu'une portion plus importante de la production sera dévolue à une nouvelle usine à Hamilton.

La perte nette de l'entreprise a été de 26,7 millions $, ou 19 cents par action, pour le plus récent trimestre, ce qui était plus important que celle de 24,5 millions $, ou 18 cents par action, enregistrée lors du troisième trimestre de l'exercice précédent.

Sur une base ajustée, le résultat s'est amélioré par rapport à l'année précédente, avec une perte de 13 cents par action, comparativement à 19 cents par action un an plus tôt.

L'entreprise établie à Toronto, qui a vendu sa filiale de boulangerie Canada Bread et d'autres activités, a enregistré des ventes de 830 millions $ provenant des activités poursuivies durant le trimestre.

Il s'agit d'une hausse des ventes par rapport aux recettes de 757,8 millions $ du troisième trimestre de 2013. Mais en tenant compte des activités abandonnées, comme celles de Canada Bread, les ventes du troisième trimestre de l'an dernier s'élevaient à 1,2 milliard $.

Les revenus de Maple Leaf pour le plus récent trimestre sont ainsi légèrement supérieurs aux 814 millions $ anticipés par les analystes, mais la perte ajustée est de 15 cents plus importante que la projection de 4 cents des analystes, selon les données de Thomson Reuters.

La perte nette au troisième trimestre inclut des dépenses reliées à la restructuration de 14,3 millions $, ou 7 cents par action, en hausse par rapport à 11,4 millions $, ou 6 cents par action un an plus tôt.

L'action de l'entreprise a glissé jeudi de 55 cents, soit 2,7 pour cent, pour clôturer à 19,59 $ à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc