NOUVELLES

Les djihadistes de l'ÉI aurait massacré des centaines de détenus en Irak

30/10/2014 10:50 EDT | Actualisé 30/12/2014 05:12 EST

BAGDAD - Les djihadistes du groupe armé État islamique ont massacré des centaines de détenus irakiens quand ils se sont emparés en juin de Mossoul, la deuxième ville en importance du pays, a affirmé jeudi un groupe international de défense des droits de la personne.

Human Rights Watch a affirmé par voie de communiqué que 600 détenus chiites de la prison de Badoosh, à l'extérieur de Mossoul, ont été forcés de s'agenouiller le long d'un ravin voisin, avant d'être abattus de rafales d'armes automatiques.

HRW base cette version sur des entretiens avec 15 détenus qui ont survécu au massacre.

L'organisation new-yorkaise ajoute que les détenus chiites ont été séparés de plusieurs centaines de sunnites et d'un nombre plus restreint de chrétiens qui ont éventuellement été relâchés.

Plusieurs prisonniers kurdes et yézidis ont aussi été tués, pendant qu'entre 50 et 100 hommes qui se sont dits sunnites ont été emmenés vers une destination inconnue.

Les prisonniers avaient été incarcérés pour des crimes allant jusqu'au meurtre.

Entre 30 et 40 prisonniers ont survécu, surtout quand ils ont fait semblant d'avoir été tués ou qu'ils ont été protégés par les corps d'autres victimes. Plusieurs ont été abattus en tentant de s'enfuir.

Les djihadistes auraient ensuite incendié le ravin et les cadavres.

PLUS:pc