NOUVELLES

La fermeture de l'esplanade des Mosquées, une «déclaration de guerre», dit Abbas

30/10/2014 06:40 EDT | Actualisé 30/10/2014 06:41 EDT
ASSOCIATED PRESS
An ultra-Orthodox Jewish man looks as Israeli police officers stand guard at the scene of a shooting in Jerusalem, Wednesday, Oct. 29, 2014. Israeli police say a man has been shot in Jerusalem in a suspected assassination attempt. Police spokesman Micky Rosenfeld said the man who was shot Wednesday was a "relatively known figure" and is in serious condition. Police set up roadblocks and were searching for a suspect who had fled on a motorbike. (AP Photo/Sebastian Scheiner)

Le président palestinien Mahmoud Abbas a qualifié jeudi de "déclaration de guerre" aux Palestiniens et aux musulmans la fermeture par Israël de l'esplanade des Mosquées et les récents agissements israéliens à Jérusalem-Est, a indiqué un porte-parole.

"La poursuite de ces agressions et cette dangereuse escalade israélienne constituent une déclaration de guerre au peuple palestinien, à ses lieux sacrés et à la nation arabe et musulmane", a dit M. Abbas selon son porte-parole Nabil Abou Roudeina.

Le président Abbas a appelé à une "action immédiate" de la part de la communauté internationale pour faire cesser les agissements israéliens.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé de son côté qu'il avait ordonné le déploiement de renforts "significatifs" de police et a accusé le président palestinien Mahmoud Abbas d'inciter aux troubles grandissants à Jérusalem.

Jérusalem-Est, annexée et occupée par Israël, est en proie à des tensions qui sont allées grandissant depuis une semaine. Les policiers israéliens ont tué jeudi un Palestinien soupçonné d'avoir tiré sur une figure ultra-nationaliste juive quelques heures auparavant. Devant cet accès de fièvre, les autorités israéliennes ont pris la décision rare de fermer l'ultra-sensible esplanade des Mosquées, jusqu'à nouvel ordre.

"Nous tenons le gouvernement israélien responsable de cette dangereuse escalade qui a atteint son comble avec la fermeture de l'esplanade des Mosquées. Cette décision est un acte dangereux et une provocation flagrante, source de tension et d'instabilité", a dit M. Abbas.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les négociations israélo-palestiniennes depuis 1993