NOUVELLES

Compressions: les garderies privées et les CPE font front commun

30/10/2014 03:00 EDT | Actualisé 30/10/2014 03:01 EDT
Seymour Hewitt via Getty Images

Radio-Canada a appris que le Rassemblement des garderies privées du Québec (RGPQ) joignait les rangs de la coalition formée à l'initiative de l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE).

Pour la première fois, les deux associations marcheront côte à côte lors de la grande mobilisation prévue le 9 novembre prochain dans plusieurs régions du Québec.

La présidente du Rassemblement des garderies privées, Julie Plamondon, admet que l'écart de financement entre les CPE et leur pendant privé subventionné demeure un problème réel, mais la perspective de compressions généralisées dans les services de garde au Québec commande un front commun.

« Je n'ai aucun souvenir qu'on a marché ensemble et ça fait plus de 25 ans que je suis en service de garde. Mais, on a la même mission, il faut aider la ministre Charbonneau à montrer à son gouvernement que la politique familiale doit rester au Québec », affirme Julie Plamondon.

Revoir les dépenses

La Commission permanente de révision des programmes du Québec, dirigée par l'ex-ministre libérale Lucienne Robillard, scrute à la loupe les dépenses et doit soumettre sous peu une première série de recommandations au gouvernement Couillard.

Son objectif est de réaliser des économies de 3,2 milliards de dollars dans l'appareil d'État québécois dès l'an prochain. Les syndicats craignent que le financement des CPE et des garderies soit revu à la baisse.

Pour tenter de convaincre Québec d'épargner les centres de la petite enfance, l'AQCPE tente de mobiliser les parents avec une pétition en ligne.

De grandes manifestations sont prévues le 9 novembre notamment à Québec, à Montréal, à Trois-Rivières, à Sherbrooke, à Rimouski, à Saguenay, à Gatineau, à Sept-Îles et à Rouyn-Noranda.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les compressions du gouvernement Couillard