NOUVELLES

Un jeune Québécois opposé au djihadisme remporte du succès sur Internet

25/10/2014 09:35 EDT
Radio-Canada

Le message d'un jeune Québécois d'origine libanaise contre les actes djihadistes est devenu viral sur Internet, et ce, en moins d'une semaine. Son texte contre les terroristes a été vu près de 800 000 fois. Et maintenant il rêve au million.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

Photo à l'appui, Ali Chebli a lancé, le jour de l'attentat à Ottawa, la version québécoise du mouvement « Pas en mon nom ». Il écrit sur Facebook : « Je suis musulman et je me dissocie du groupe État islamique. Ma mission est de lutter contre le discours haineux et les actes des djihadistes ».

Des milliers de personnes ont partagé et aimé son message et sa photo.

La surprise

L'étudiant en administration était loin de se douter qu'en quelques jours sa page Facebook deviendrait aussi populaire : « Oui, je suis content, ça se propage et le monde aime ce que je fais donc, ça me prouve qu'ils aiment. Mais le plus important c'est que les gens soient d'accord avec moi », dit-il, lors d'une rencontre dans les corridors du Collège de Maisonneuve de Montréal.

À la suite de certains propos haineux publiés sur Internet, Ali Chebli a réagi. Il tenait à ce qu'on ne fasse pas de lien entre le terrorisme et l'Islam.

« Je suis comme madame et monsieur tout le monde. Comme j'ai dit sur ma page, je me lève le matin, je vais à l'école, je reviens, je soupe, je fais mes devoirs. Je vais pas dans la rue et je dis que je suis musulman, que je lis le Coran ».

Un accueil chaleureux

Son message a été partagé des milliers de fois et il a reçu un bon accueil de la part de plusieurs musulmans : « Sa démarche est très courageuse », nous dit Soumayya, une étudiante au Collège Maisonneuve. « Je trouve que c'est bien que plusieurs voix se réunissent autour d'un seul projet », ajoute-t-elle.

À la suite du succès de sa mobilisation, Ali Chebli songe maintenant à d'autres campagnes de sensibilisation pour changer les mentalités.

« J'invite tout le monde a créer de petits mouvements, parce que c'est avec de petits mouvements qu'on crée de grands résultats. »

— Ali Chebli

Fusillade à Ottawa