NOUVELLES

Ebola : le Mali met une cinquantaine de personnes en quarantaine

25/10/2014 09:49 EDT | Actualisé 25/10/2014 09:50 EDT

C'est maintenant plus de 50 personnes qui sont placées en quarantaine au Mali en lien avec le premier cas d'Ebola identifié dans le pays, une fillette de deux ans décédée vendredi.

En plus des 43 personnes mises en quarantaine à Kayes, où la fillette est décédée, une dizaine de membres de la famille chez qui l'enfant a séjourné à Bamako avant de se rendre à Kayes ont été placées sous surveillance médicale.

Selon le porte-parole du ministère de la Santé du Mali, ces personnes de Bamako ont été mises en quarantaine par précaution, car la fillette, qui revenait d'un séjour dans le sud de la Guinée, n'était pas contagieuse à ce moment-là. « Nous savons que lorsque la fillette séjournait à Bamako, elle n'était pas contagieuse. La phase maladie s'est déclarée à Kayes et non en Guinée », a déclaré le porte-parole.

Cette affirmation est toutefois contestée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui considère la situation au Mali comme une urgence.

« Le saignement du nez a commencé alors qu'elle était encore en Guinée, ce qui signifie que l'enfant présentait les symptômes du virus pendant le trajet au Mali. L'état de l'enfant pendant le trajet en autocar est particulièrement inquiétant, car il a présenté de multiples occasions d'exposition, y compris à haut risque, impliquant un grand nombre de personnes », a indiqué l'organisation.

Le Mali est devenu jeudi le sixième pays africain à être touché par le virus Ebola, après le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée, qui sont essentiellement touchés, et le Sénégal et le Nigeria, où on a déclaré l'épidémie terminée.

La Mauritanie voisine renforce ses contrôles

Réagissant à ce premier cas de contamination au Mali, le gouvernement mauritanien a renforcé les contrôles à sa frontière sud.

Même si des contrôles sanitaires étaient déjà en place, des équipes médicales et administratives y ont été dépêchées pour empêcher qu'une personne malade puisse traverser la frontière partagée avec le Mali, longue de plus de 2200 km.

Ebola: les symptômes