NOUVELLES

Mirabel ne s'opposera pas à la démolition de l'aérogare

15/10/2014 06:52 EDT | Actualisé 15/10/2014 06:52 EDT
FOTOimage

La Ville de Mirabel ne s'opposera finalement pas à la démolition de l'aérogare. Les élus de Mirabel ont plutôt décidé hier soir de négocier pour obtenir une compensation financière de la part d'Aéroports de Montréal (ADM).

Les élus ont pris cette décision hier soir au conseil municipal. Ils ont voté à cinq contre trois pour commencer des négociations avec ADM dans le but d'obtenir un dédommagement financier. En effet, si le bâtiment est démoli, la ville perdra 600 000 dollars en taxes non perçues chaque année.

Chaque conseiller a exprimé sa position sur le sujet avant de passer au vote. Un citoyen a demandé au conseil de reporter sa décision en attendant la tenue de l'élection fédérale l'an prochain. Mais le maire de Mirabel, Jean Bouchard, a rappelé que les pelles mécaniques étaient déjà stationnées devant l'aérogare. Il craint que le recours aux tribunaux ne coûte trop cher aux contribuables de Mirabel. ADM n'a pas voulu commenter le dossier hier.

L'aérogare de Mirabel compte un million de pieds carrés. La valeur du bâtiment et du terrain est évaluée à près de 50 millions de dollars par la ville.

Mirabel avant sa démolition

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter