Huffpost Canada Quebec qc

États-Unis: une conférence féministe d'Anita Sarkeesian annulée après que la tuerie de la Polytechnique ait été évoquée

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La conférencière féministe Anita Sarkeesian a dû annuler son discours prévu mercredi à l'Université de l'Utah, après que les organisateurs de l'événement aient reçu des menaces par courriel.

L'auteur anonyme faisait état du «Montreal Massacre», précisant qu'ils avaient 24 heures pour annuler la conférence, sans quoi une attaque comme celle de la Polytechnique serait à prévoir. En 1989, Marc Lépine avait tué 14 femmes sous prétexte qu'il combattait le féminisme.

«J'écrirai mon manifeste dans son sang, et vous serez tous témoins de ce que les mensonges et le poison féministes font aux hommes de l'Amérique» - extrait du courriel

Anita Sarkeesian, qui a fondé Feminist Frequency, critique la représentation des femmes dans les jeux vidéo, notamment. Elle est la cible de multiples menaces en raison de son travail.

Elle dit ne pas avoir annulé en raison des menaces, mais bien parce qu'elle pense que les mesures de sécurité n'étaient pas «adéquates» pour l'événement.

La loi de l'Utah permet aux participants de transporter des armes à feu en tout temps et distribue des permis aux applicants âgés d'au moins 21 ans, mentalement stables et qui n'ont pas de casier judiciaire. Le permis coûte 46$ et dure cinq ans.

Bien avant qu'elle lance sa série Tropes v Women in Video Games, Sarkeesian avait déjà eu son lot de problèmes. Sa campagne Kickstarter avait été vivement critiquée et sa page Wikipédia, vandalisée. Sans oublier la création d'un jeu appelé Beat Up Anita Sarkessian («Battez Anita Sarkessian»).

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Close
Les grandes dates du débat sur les armes aux USA
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Aussi sur le HuffPost:

Close
Féminisme: des suffragettes aux Femen
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Polytechnique: 24 ans après la tuerie | Montréal - Cyberpresse

«Montreal Massacre : menaces d'un massacre s'inspirant de Polytechnique aux ...