NOUVELLES

Les changements climatiques affecteront l'armée américaine, selon Chuck Hagel

13/10/2014 07:31 EDT | Actualisé 13/12/2014 05:12 EST

AREQUIPA, Pérou - La hausse du niveau des mers et les autres effets des changements climatiques entraîneront des défis importants pour l'armée américaine, estime le secrétaire à la Défense des États-Unis, Chuck Hagel.

Lors d'une conférence rassemblant des ministres de la Défense et des chefs militaires au Pérou lundi, il a affirmé que les soldats seraient confrontés notamment à davantage de désastres naturels, et à de nombreux conflits causés par des manques grandissants d'aliments et d'eau.

«La préparation de nos militaires sera mise à l'épreuve et nos capacités seront soumises à des pressions», a-t-il déclaré, alors que le Pentagone vient de publier un rapport sur le sujet.

Les chefs militaires américains alertent depuis longtemps les autorités quant aux effets coûteux et étendus des perturbations météorologiques sur la capacité du département de la Défense à assurer la sécurité des États-Unis et à répondre aux catastrophes naturelles qui surviennent dans d'autres pays.

Selon le rapport du Pentagone, quatre problèmes liés aux changements climatiques affecteront l'armée: la hausse des températures globales, les changements dans la configuration des précipitations, des températures extrêmes et la montée du niveau des mers.

Le rapport recommande d'ailleurs au département de la Défense et aux services militaires d'élaborer des plans concrets pour affronter ces nouvelles difficultés.

«Les changements climatiques multiplient les menaces, parce qu'ils peuvent potentiellement exacerber plusieurs défis auxquels nous nous attaquons déjà aujourd'hui», a poursuivi M. Hagel.

Une augmentation des désastres naturels autour du monde nécessitera une aide militaire accrue et menacera les installations de l'armée américaine sur les côtes, a-t-il précisé. Ces bouleversements climatiques auraient aussi pour conséquence de déstabiliser certaines régions du monde, qui seront en manque de ressources importantes.

Le Pentagone tente depuis plusieurs années de diminuer l'empreinte écologique de l'armée en utilisant des carburants moins polluants et en gaspillant moins d'eau.

Toutefois, selon les chiffres du gouvernement américain sur les gaz à effet de serre, le département de la Défense était responsable de 71 pour cent des émissions de gaz à effet de serre du gouvernement en 2010, avec 95,4 millions de tonnes de dioxyde de carbone.

PLUS:pc