NOUVELLES

Le no 13 de Calvillo retiré au cours d'une touchante cérémonie par les Alouettes

13/10/2014 03:04 EDT | Actualisé 13/12/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Les Alouettes ont fait les choses en grand pour l'hommage à Anthony Calvillo: son célèbre no 13 est devenu le 10e numéro à être retiré par l'organisation montréalaise au cours d'une touchante cérémonie à la mi-temps de leur match contre les Roughriders de la Saskatchewan.

L'équipe a d'abord fait revivre quelques-uns des meilleurs moments de sa carrière à l'aide d'une vidéo, de sa première passe de touché avec le Posse de Las Vegas à celle lui permettant de surpasser Damon Allen à titre de meilleur passeur du football professionnel.

Puis, les Alouettes avaient convié 200 détenteurs d'abonnements à lui faire une haie d'honneur jusqu'au milieu du terrain, où plusieurs ex-coéquipiers lui ont rendu hommage. L'ex-porteur de ballon Mike Pringle a notamment fait valoir que 90 secondes, c'était bien peu de temps pour rendre hommage à l'ensemble de sa carrière, à l'homme et à l'ami qu'il est. Il a toutefois promis d'être de retour au Canada dans cinq ans, quand Calvillo sera sans l'ombre d'un doute admis au Temple de la renommée du football canadien.

Une fois son numéro officiellement retiré, Calvillo a pris la parole, après une longue ovation des partisans réunis au stade Percival-Molson. Il a immédiatement remercié Jim Popp, à qui il a rendu hommage pour avoir été l'architecte des grandes équipes qui ont permis au quart d'atteindre huit fois la finale de la Coupe Grey.

En terminant son allocution, il a pris soin de remercier, en français, les partisans: «Merci à tous les partisans de Montréal, du Québec et du Canada. Merci beaucoup!»

«C'était vraiment spécial, a-t-il raconté après le match. Les Alouettes ont toujours fait les choses de la bonne façon et une fois de plus, ils ne m'ont pas déçu. Mais j'étais si nerveux, je voulais juste quitter le terrain. Je me rappelle qu'en tant que joueur, je voulais seulement que ces cérémonies prennent fin. Je voulais boucler ça le plus rapidement possible qu'on dégage et que les gars puissent jouer! C'est ce que je tentais de faire: apprécier ce moment, mais m'en aller au plus vite pour que ces gars-là puissent retourner au boulot.»

Il a ajouté que le moment le plus émouvant pour lui a été de se retrouver au centre du terrain avec sa famille et de recevoir la longue ovation de la foule.

«C'était une dose d'émotion par-dessus une autre, mais ça m'a vraiment frappé une fois sur le terrain.»

Des records pour encore longtemps

Recordman du football professionnel avec 79 816 verges de gains par la passe, Calvillo a disputé les 16 dernières saisons de sa carrière de 20 ans avec les Alouettes, après des passages à Las Vegas et Hamilton.

Son plus proche poursuivant, Damon Allen, a conclu sa carrière avec 72 381 verges de gains. Brett Favre, meneur dans la NFL avec 71 838 verges, a aussi félicité Calvillo pour son exploit dans une vidéo.

«C'était une belle surprise, s'ext exclamé Calvillo. Il a été un si grand quart, il a tellement fait pour le football. De le voir dans ce montage, de me dire toutes ces belles choses, je l'ai vraiment apprécié.»

Calvillo a eu besoin de 5892 passes captées, dont 455 pour des touchés — deux records du circuit Cohon — pour amasser ces verges. Il a tenté 9437 passes en carrière, soit près de 300 de plus qu'Allen (9138).

Évidemment, sa cible de prédilection au fil des ans aura été Ben Cahoon, qui a capté 61 de ses 455 passes de touché et plus de 900 passes au cours des 12 saisons que les deux hommes ont partagées. En vidéo, Cahoon l'a remercié d'avoir aussi souvent appelé son numéro dans le caucus.

Sur le terrain, les Alouettes avaient mis en évidence la ligne de 13 de chaque côté du terrain, peinte en rouge et ornée en plein centre du célèbre numéro de l'ex-quart. Les joueurs des Alouettes portaient également un autocollant no 13 à l'arrière de leur casque. Question de demeurer dans le thème, le premier jeu à l'attaque des locaux aura été une passe de... 13 verges de Jonathan Crompton à Brandon London. Ça ne s'invente pas.

Même dans les boutiques, le 13 était à l'honneur, alors qu'un t-shirt spécialement dessiné pour l'occasion — et offert en édition limitée — était en vente au coût de 13 $. Les clients ont aussi pu bénéficier de 13 pour cent de rabais tout au long du match.

PLUS:pc