NOUVELLES

Ebola: la France envisage de mener des vérifications dans les aéroports

13/10/2014 04:31 EDT | Actualisé 13/12/2014 05:12 EST

PARIS - La France et d'autres pays européens envisagent d'examiner les passagers arrivant des pays d'Afrique de l'Ouest les plus durement touchés par l'épidémie de fièvre Ebola.

L'Élysée a affirmé lundi dans une déclaration que le président, François Hollande, avait abordé la possibilité de prendre des mesures de vérification des passagers arrivant du Liberia, de la Guinée et de la Sierra Leone, dans une conversation téléphonique avec le président américain, Barack Obama.

La France a aussi accepté la demande des autorités guinéennes d'installer plus de centres de traitement de l'Ebola, en plus de celui présentement en construction.

L'Union européenne a par ailleurs annoncé que des responsables de la santé publique se réuniraient mardi pour voir de quelle façon ils peuvent améliorer leur coopération pour lutter contre le virus. Un porte-parole, Frédéric Vincent, a indiqué que les responsables se pencheraient en particulier sur la nécessité d'imposer des vérifications de passagers dans tous les aéroports européens.

Samedi, des responsables américains de la santé et des douanes ont commencé à prendre la température des passagers arrivant des trois pays touchés à l'aéroport international John F. Kennedy, à New York, afin de prévenir la propagation du virus aux États-Unis. Cette mesure s'appliquera dès cette semaine à quatre autres aéroports importants des États-Unis.

PLUS:pc