NOUVELLES

Rodgers et les Packers viennent de l'arrière et l'emportent face aux Dolphins

12/10/2014 04:53 EDT | Actualisé 12/12/2014 05:12 EST

MIAMI GARDENS, États-Unis - Aaron Rodgers a fait l'accolade à un coéquipier en criant de joie à la fin d'un long et laborieux après-midi.

Rodgers a lancé une passe de touché de quatre verges en direction de Andrew Quarless avec trois secondes à faire au match, dimanche, et les Packers de Green Bay sont venus de l'arrière pour signer une victoire de 27-24 face aux Dolphins de Miami.

«Tu veux avoir l'occasion de faire le gros jeu à la fin du match», a déclaré Rodgers.

Les Packers ont bousillé deux avances et accusaient un retard de sept points avant que Rodgers ne dirige une séquence de 68 verges qui a mené à un placement avec 4:09 à écouler au cadran.

Rodgers a terminé le match avec trois passes de touché et 264 verges de gains et n'a commis aucun revirement.

Les Packers (4-2) ont mérité leur troisième victoire de suite et ont gagné à Miami pour la deuxième fois seulement de leur histoire. Les Dolphins (2-3) ont perdu malgré le retour au jeu de six partants.

La formation floridienne a comblé des déficits de 10-3 et de 17-10 avant de prendre les devants 24-17 avec neuf minutes à faire quand Ryan Tannehill a rejoint Mike Wallace dans la zone des buts avec une passe de cinq verges.

La troupe de Mike McCarthy a rapidement repris le ballon à sa ligne de 40 avec 2:04 à faire au match, et Rodgers a atteint Jordy Nelson sur un quatrième essai et 10 pour un gain de 18 verges. Quelques instants auparavant, Rodgers avait échappé le ballon après avoir subi un sac mais son coéquipier T.J. Lang l'a récupéré.

Rodgers a ensuite rejoint James Starks sur un troisième essai et 10 verges pour poursuivre la séquence à l'attaque.

Quarless a déjoué le secondeur Philip Wheeler pour réaliser l'attrapé victorieux à la fin de la rencontre.

Rodgers a aussi dirigé une passe de touché de neuf verges à Nelson et une autre de cinq verges à Randall Cobb. Il a effectué 15 passes de touché et n'a commis qu'une interception jusqu'ici cette saison.

Au cours d'une journée typiquement floridienne — ensoleillée et humide — les joueurs des Packers semblaient éprouver des difficultés en deuxième demie. Les demis de coin Tramon Williams et Sam Shields ont tous les deux dû quitter le match au troisième quart en raison de la chaleur suffocante.

«Nous savions que ce serait un match difficile dans cette chaleur, a commenté McCarthy. Nous avons dit que nous n'étions pas inquiets et nous ne l'étions pas. Mais nous sommes du Wisconsin, donc nous nous sommes battus.»

PLUS:pc