NOUVELLES

Les Royals reviennent à domicile avec le vent dans les voiles

12/10/2014 06:28 EDT | Actualisé 12/12/2014 05:12 EST

KANSAS CITY, États-Unis - La ténacité et la persévérance sont deux traits de caractère qui collent à la peau des Royals de Kansas City, qui sont devenus une puissance en séries grâce à leurs poussées victorieuses en fin de rencontre.

Ce sont deux qualités que les Orioles de Baltimore devraient adopter au plus vite.

Après avoir remporté les deux premiers matchs de la série de championnat de la Ligue américaine à l'intimidant Camden Yards, les Royals sont de retour au spacieux Kauffman Stadium où ils ont besoin de deux autres victoires afin d'atteindre la Série mondiale à leur première participation aux séries depuis 1985.

Le troisième match aura lieu lundi, et les deux rencontres suivantes seront aussi disputées à Kansas City — si un cinquième match est nécessaire. Les Orioles veulent désespérément jouer ce cinquième match.

«Vous devez gagner quatre matchs, a déclaré le gérant des Orioles, Buck Showalter. On ne doit pas en perdre trois. Je simplifie les choses, mais si vous regardez les équipes qui sont au sommet durant la saison, elles performent aussi à l'étranger.»

Les Orioles ont maintenu une fiche de 46-35 à l'étranger cette saison, une fiche décente qui ne reflète toutefois pas leur domination à domicile. Leur formation reconnue pour la puissance doit maintenant trouver un moyen d'envoyer des balles dans les gradins dans un stade peu accueillant pour les frappeurs, un stade qui définit les forces des Royals: les lanceurs et la défensive.

Les Orioles devront aussi faire mentir l'histoire. Depuis l'instauration des séries au meilleur de sept matchs il y a 29 ans, aucune des 11 équipes qui ont perdu les deux premiers matchs d'une série de championnat à domicile n'a atteint la Série mondiale.

«Nous sommes de grands garçons. Nous ne sommes pas de petits enfants assis en cercle qui jouent au mouchoir, a déclaré le voltigeur des Orioles, Adam Jones, lorsqu'on lui a demandé s'il allait y avoir un discours spécial avant le match. Nous allons aborder cette rencontre comme nous l'avons fait tout au long de la saison, et faire ce que nous faisons de mieux.»

Wei-Yin Chen amorcera le match pour les Orioles contre son ancien coéquipier Jeremy Guthrie.

Alors que les Orioles tentent de faire un pied de nez à l'histoire, les Royals veulent l'écrire.

La formation qui était sous la barre des ,500 à la fin du mois de juillet est presque devenue invincible lorsque l'issue du match en dépend. Les Royals sont devenus la première équipe dans l'histoire des majeures à gagner quatre matchs de séries en manches supplémentaires avec leur victoire de 8-6 en 10e manche, vendredi.

PLUS:pc