NOUVELLES

F1: Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Russie devant Nico Rosberg

12/10/2014 09:46 EDT | Actualisé 12/12/2014 05:12 EST

SOTCHI, Russie - Lewis Hamilton a devancé son coéquipier Nico Rosberg et remporté le tout premier Grand Prix de Formule Un de Russie, dimanche, lui permettant du même coup de creuser l'écart en tête du championnat des pilotes et d'offrir un premier titre des constructeurs à Mercedes.

Rosberg a grimpé sur la deuxième marche du podium, en dépit du fait qu'il soit rapidement entré aux puits, et il accuse maintenant un déficit de 17 points sur Hamilton avec trois courses à disputer.

Hamilton, qui a été le plus rapide lors des essais libres et de la séance de qualifications, a savouré sa quatrième victoire de suite et sa neuvième de la saison. Il a reçu le trophée du vainqueur des mains du président russe Vladimir Poutine, qui a utilisé toutes ses ressources afin d'obtenir une épreuve de Formule Un.

«Nous venons de connaître une semaine formidable, la Russie m'a beaucoup plu», a commenté le Britannique sur le podium.

«C'était un peu surréaliste de voir le président me donner ce trophée», a-t-il ajouté un peu plus tard.

Hamilton s'est élancé de la pole mais s'est retrouvé deuxième après que Rosberg l'eut devancé au premier virage. Rosberg a toutefois dû sauter sur les freins, entraînant une dégradation prématurée de ses gommes, et il a court-circuité le virage suivant. Son équipe lui a ensuite demandé de céder le passage à Hamilton, puisqu'il avait obtenu un avantage inéquitable.

«Je dois me battre à cause des vibrations», a riposté Rosberg.

Après être entré aux puits pour changer ses gommes, son équipe lui a mentionné qu'il devait terminer la course sur ce train de pneus.

Hamilton a croisé le fil d'arrivée 13,6 secondes devant l'Allemand. Valtteri Bottas, sur Williams, a terminé troisième à 17,4 secondes.

«J'étais préoccupé par mes pneus et ma consommation de carburant, mais ça c'est bien passé, a convenu Hamilton. J'ai vraiment adoré la course, et la Russie a constitué l'une de mes épreuves favorites.»

Hamilton est devenu le quatrième pilote de l'histoire de la F1 à gagner neuf courses au cours d'une même saison. Il a aussi rejoint Nigel Mansell pour le plus de victoires en carrière par un pilote britannique (31). Les trois autres pilotes qui ont gagné au moins neuf courses au cours d'une même saison sont Michael Schumacher, Sebastian Vettel et Mansell.

Pour sa part, Rosberg s'est dit frustré d'avoir commis une erreur.

«C'était inutile. J'ai freiné beaucoup trop fort, et beaucoup trop tard. Les pneus se sont dégradés. C'est là que ma course s'est jouée, a expliqué l'Allemand. D'un autre côté, je suis très heureux pour l'équipe, parce que nous dominons le plateau en ce moment.»

Bottas est demeuré près de Hamilton jusqu'à ce qu'il perde le rythme, après le tiers de l'épreuve.

«Les pneus arrières ont perdu de l'adhérence et Nico en a profité. Je ne pensais pas qu'il allait essayer de me dépasser à l'intérieur du premier virage», a dit le Finlandais.

Les pilotes McLaren Jenson Button et Kevin Magnusson ont terminé quatrième et cinquième, respectivement. Fernando Alonso a suivi en sixième position sur Ferrari, tandis que les Red Bulls de Daniel Ricciardo et Vettel s'adjugeaient les deux échelons suivants. L'écurie autrichienne a dû même coup concédé le titre des constructeurs.

«Félicitations à Mercedes pour son titre, ils l'ont mérité», a dit Vettel. Vettel quittera Red Bull à la fin de la saison, mais n'a toujours pas annoncé l'identité de sa nouvelle équipe.

Ce neuvième doublé de Mercedes cette saison lui permet de s'approcher à un seul du record, détenu par McLaren depuis 1988.

Il reste 100 points à distribuer lors des trois dernières courses de la saison — aux États-Unis, au Brésil et à Abu Dhabi.

PLUS:pc