NOUVELLES

Ebola: l'ONU place 41 employés sous étroite surveillance

11/10/2014 10:53 EDT | Actualisé 11/12/2014 05:12 EST

MONROVIA, Liberia - La mission de paix de l'ONU au Liberia a placé 41 de ses membres, dont 20 employés militaires, sous surveillance médicale étroite, après le diagnostic positif d'un membre de l'équipe médicale cette semaine, le deuxième membre de la mission à être infecté.

C'est une mesure de précaution visant à assurer que le virus ne se transmette pas davantage, a indiqué l'ONU vendredi. Aucun des employés qui ont été en contact avec le malade n'a montré de symptôme, mais ils seront sous observation pendant 21 jours.

Cette durée est, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la période maximale d'incubation du virus, qui se transmet par les liquides corporels. Les 41 employés ont été identifiés comme ayant possiblement été en contact avec le malade, dont le nom et la nationalité n'ont pas été révélés.

Les résultats positifs du test ont été connus lundi et le patient a été envoyé en Allemagne mardi pour être traité. C'est le troisième patient atteint de l'Ebola à être envoyé en Allemagne. Il sera placé en isolation à l'hôpital St. Georg, à Leipzig.

Le premier employé de l'ONU au Liberia à être infecté par le virus mortel est décédé le 26 septembre.

La mission a ajouté des mesures de prévention pour éviter que d'autres cas ne surviennent, notamment la prise quotidienne de la température des employés et des vérifications aux installations militaires, où travaillent 209 personnes.

Le Liberia a enregistré 2316 morts confirmées, soupçonnées ou possibles liées à l'Ebola, beaucoup plus que les autres pays touchés par l'épidémie, selon les derniers chiffres de l'OMS, publiés vendredi. L'épidémie a maintenant fait plus de 4000 morts au total.

Plus de 400 travailleurs de la santé ont contracté le virus, et 223 en sont morts, toujours selon l'OMS. De ceux-là, 95 sont morts au Liberia, et autant en Sierra Leone.

PLUS:pc