NOUVELLES

Un ballon-bombe japonais a peut-être été retrouvé en Colombie-Britannique

10/10/2014 06:12 EDT | Actualisé 10/12/2014 05:12 EST

LUMBY, C.-B. - Des travailleurs forestiers ont découvert en Colombie-Britannique ce qui pourrait être un «ballon-bombe», une arme utilisée par l'armée japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une équipe de démineurs de l'armée canadienne a été dépêchée sur place, dans les montagnes Monashee, près de Lumby, à 460 kilomètres au nord-est de Vancouver. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a bouclé le secteur.

Le lieutenant Paul Pendergast, des Forces maritimes du Pacifique, a indiqué qu'il fallait d'abord déterminer si l'objet de métal retrouvé est bel et bien une bombe, et si l'obus peut encore exploser. Dans ce cas, les démineurs décideront s'ils vont la désamorcer ou la faire exploser sur place.

L'agent Ted Bowen, de la GRC, a indiqué que si l'objet est un «souvenir de guerre», des musées pourraient être intéressés à l'obtenir.

Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'armée impériale japonaise avait lâché plus de 9000 ballons sans équipage transportant une bombe, qui devaient ensuite surfer sur le courant-jet jusqu'aux côtes ouest de l'Amérique du Nord. Au moins 1000 de ces «ballons-bombes» ont réussi à traverser le Pacifique et à se rendre aussi loin dans le continent qu'au Michigan et au Manitoba.

On n'a signalé aucune victime de ces ballons au Canada, mais aux États-Unis, cinq adolescents et leur enseignant sont morts lorsqu'une de ces bombes a éclaté sur le bord d'une route de l'Oregon, il y a près de 70 ans.

PLUS:pc