NOUVELLES

Québec impose une autre condition à TransCanada pour ses travaux à Cacouna

10/10/2014 05:08 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:08 EDT
Jeff McIntosh/The Canadian Press
Russ Girling, president and CEO of TransCanada Corp., speaks during the company's annual meeting in Calgary, Alberta, Friday, April 27, 2012. TransCanada Corp. reported a decline in first-quarter profit Friday, citing a mild winter and low natural gas prices as contributing factors in a net earnings report that missed analyst expectations. (AP Photo/The Canadian Press, Jeff McIntosh)

Le ministère québécois de l'Environnement a imposé une condition additionnelle à TransCanada Pipelines pour qu'elle puisse reprendre ses travaux à Cacouna: elle doit faire moins de bruit, pour ne pas affecter les bélugas.

Le ministère a fait savoir vendredi que l'entreprise doit modifier ses méthodes de travail, sinon elle ne pourra recommencer ses sondages géotechniques le 15 octobre.

Les travaux de forage exploratoire de l'entreprise albertaine sont arrêtés depuis qu'un tribunal a ordonné leur suspension jusqu'à cette date, afin de protéger les bélugas. L'injonction avait été demandée par des écologistes, soucieux de protéger ces animaux marins.

TransCanada effectue ces travaux en vue de construire à Cacouna un terminal pétrolier pour y acheminer du pétrole des sables bitumineux de l'ouest canadien.

Le ministère de l'Environnement indique avoir aussi émis un avis de non-conformité pour le transport maritime effectué par TransCanada dans le cadre des travaux.

Le certificat d'autorisation prévoyait que le déplacement de bateaux devait être peu fréquent et que le transport des équipes de forage soit réalisé au moyen d'un seul navire. Or, il a été constaté que l'entreprise déplaçait son personnel à l'aide de trois bateaux.

Après l'émission de l'avis de non-conformité, l'entreprise a proposé une nouvelle méthode de transport, à la satisfaction du ministère, précise celui-ci dans son communiqué.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Comprendre les projets de pipelines