NOUVELLES

Molson Coors règle son différend avec Miller sur la distribution au Canada

10/10/2014 03:21 EDT | Actualisé 10/12/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Les brasseurs nord-américains Molson Coors et SABMiller ont mis fin à leur partenariat de 30 ans au Canada.

Molson Coors ne distribuera plus les bières de SABMiller au Canada à compter du mois d'avril prochain, en vertu d'une entente à l'amiable conclue entre les deux multinationales.

Molson Coors (NYSE:TAP)(TSX:TPX.B) avait déposé l'an dernier une poursuite en Ontario après que Miller Brewing, une filiale de SABMiller, l'eut avisé, à la fin 2012, qu'elle voulait mettre fin à son entente de licence canadienne pour pouvoir s'occuper elle-même de ses marques au Canada.

Miller faisait valoir que la filiale canadienne de Molson ne réussissait pas à atteindre ses cibles de volumes de vente et affirmait qu'elle pourrait s'occuper plus efficacement de faire croître ses propres marques.

Les détails de l'entente, qui permet d'éviter un procès qui aurait eu lieu plus tard cette année, n'étaient pas immédiatement disponibles, mais des portes-parole des deux entreprises ont indiqué s'attendre à ce que l'entente n'entraîne pas grand changement dans le déroulement de leurs activités.

Le règlement porte sur certaines marques connues comme Miller Genuine Draft, Miller Lite et Miller High Life. Ces bières représentent moins d'un pour cent du volume mondial de Molson Coors et environ cinq pour cent de son volume canadien.

«Nous croyons qu'il était dans le meilleur intérêt des deux parties de parvenir à un règlement sur cette question», a affirmé le porte-parole de Molson, Colin Wheeler.

La perte de volume de bière ne devrait pas avoir d'impact sur l'emploi chez Molson, a ajouté M. Wheeler.

Du côté de SABMiller, le porte-parole John Ratchford a dit que le brasseur s'attendait à une «transition sans heurt» qui sera bénéfique pour les détaillants canadiens et les consommateurs.

Avant la conclusion du règlement, Molson faisait valoir que Miller ne pouvait pas mettre fin à l'entente de licence en place depuis environ 30 ans, tandis que Miller affirmait avoir donné le préavis de six requis.

Un tribunal ontarien avait accordé une injonction temporaire en juin 2013 empêchant Miller de mettre fin à l'accord de licence en attendant le procès.

Miller Brewing est une filiale de SABMiller, le deuxième plus grand brasseur au monde. Molson et SABMiller sont partenaires dans une coentreprise pour vendre leurs marques aux États-Unis.

PLUS:pc