NOUVELLES

Mexique: les soldats auraient tué les survivants avec leurs propres armes

10/10/2014 01:25 EDT | Actualisé 10/12/2014 05:12 EST

MEXICO - Des soldats mexicains ont apparemment utilisé les armes des criminels pour achever ceux qui avaient survécu à une confrontation dans un entrepôt au sud-ouest de Mexico, a révélé vendredi le procureur général du pays.

Dans une entrevue accordée à MVS Radio, Jesus Murillo Karam a indiqué que trois soldats sont accusés de meurtre et un lieutenant d'avoir tenté de camoufler les événements survenus le 30 juin à San Pedro Lemon, dans l'État de Mexico.

M. Murillo a déclaré que la majorité des 22 criminels présumés tués ce jour-là sont morts pendant la fusillade, mais qu'au moins huit autres ont été exécutés par les trois soldats.

Il a dit que les autorités ont pu confirmer que les balles provenaient des armes des criminels.

Au total ce sont sept soldats et un lieutenant qui devront répondre d'accusations devant la justice militaire.

M. Murillo Karam avait précédemment déclaré à l'Associated Press et au magazine Esquire, lors d'entrevues différentes, qu'une seule personne avait perdu la vie lors d'une fusillade, et que les 21 autres victimes avaient été tuées après s'être rendues.

L'armée avait tout d'abord annoncé que les 22 victimes avaient été tuées lors de la fusillade et que les soldats avaient secouru trois personnes enlevées. Plusieurs se sont toutefois demandé comment il était possible qu'un seul des huit soldats ait été blessé en affrontant des adversaires si nombreux.

Une visite de l'Associated Press sur les lieux a aussi révélé que plusieurs victimes semblaient avoir été exécutées à bout portant.

PLUS:pc