NOUVELLES

La Bourse de Toronto plonge devant les inquiétudes économiques mondiales

10/10/2014 05:30 EDT | Actualisé 10/12/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en forte baisse vendredi, encaissant sa troisième perte de plus de 100 points cette semaine, les inquiétudes entourant l'économie mondiale ayant ramené l'indice phare du parquet à son plus faible niveau depuis le mois d'avril.

L'indice composé S&P/TSX a plongé de 233,24 points pour terminer à 14 227,36 points.

Le dollar canadien a pour sa part effacé 0,35 cent US à 89,15 cents US. Le billet vert américain a pris de la vigueur face au huard, malgré la publication de données faisant état de la création de 74 100 emplois en septembre au Canada, soit bien plus que les 20 000 postes attendus en moyenne par les économistes.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi chuté vendredi, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant effacé 115,15 points à 16 544,1 points, ce qui la force maintenant à afficher un recul par rapport au début de l'année.

L'indice élargi S&P 500 a perdu 22,08 points à 1906,13 points, tandis que l'indice composé S&P 500 a rendu 102,1 points à 4276,24 points.

Les inquiétudes entourant l'économie mondiale se sont accentuées cette semaine. L'Allemagne a annoncé d'importants déclins pour ses exportations, les commandes de ses usines et sa production, ce qui fait craindre à certains observateurs que la plus grande économie européenne ne retombe en récession.

La Banque centrale européenne est soumise à une certaine pression pour mettre en place de nouvelles mesures de relance, mais son président, Mario Draghi, a clairement indiqué jeudi que les gouvernements devraient d'abord en faire plus du point de vue fiscal.

Par ailleurs, le Fonds monétaire international a révisé à la baisse, plus tôt cette semaine, ses prévisions économiques, ce qui avait déjà fait reculer les indices boursiers. L'indice phare du TSX affiche maintenant un recul de 8,6 pour cent par rapport à son sommet du mois d'août, tandis que sa progression depuis le début de l'année n'est plus que de 4,44 pour cent. Le Dow Jones est en baisse de 4,25 pour cent en regard de son sommet de l'été.

Sur l'ensemble de la semaine, le TSX a perdu 562 points, soit 3,8 pour cent. Le secteur de l'énergie a échappé plus de sept pour cent, le cours du pétrole brut ayant retraité à des creux de 22 mois, juste en-dessous de la barre des 86 $ US le baril.

Ce groupe d'actions a perdu vendredi 1,8 pour cent, pendant que le prix du brut gagnait 5 cents US à 85,82 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Les actions des transporteurs ferroviaires ont contribué à la glissade de 2,65 pour cent du secteur industriel de Toronto.

Le secteur aurifère a effacé 1,8 pour cent, le cours du lingot d'or ayant reculé de 3,60 $ US à 1221,70 $ US l'once à New York.

Le groupe des métaux de base a échappé 1,45 pour cent et le cours du cuivre est resté inchangé à 3,03 $ US la livre.

Le Dow Jones affiche une perte de 2,8 pour cent sur l'ensemble de la semaine.

PLUS:pc