NOUVELLES

Des écrivains inquiets des difficultés financières de la Courte échelle

10/10/2014 05:10 EDT | Actualisé 10/12/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - L'Union des écrivaines et écrivains du Québec (UNEQ) se dit «atterrée» par les difficultés financières touchant la maison d'édition la Courte échelle.

L'entreprise s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Dans un communiqué diffusé vendredi, l'UNEQ estime que la nouvelle est un «coup dur» pour plusieurs auteurs qui perdraient leur maison d'édition si elle déclarait faillite.

L'organisme s'inquiète aussi pour le sort de certains écrivains, qui n'auraient pas été payés depuis longtemps. L'UNEQ parle d'une somme se chiffrant à plusieurs milliers de dollars.

La Courte échelle, connue pour ses nombreux romans jeunesse, a célébré l'an dernier ses 35 ans.

Le quotidien Le Devoir rapportait mercredi dernier que tous les employés de la maison d'édition avaient été licenciés le 23 septembre.

PLUS:pc