NOUVELLES

Le suspect d'une fusillade en C. B. est toujours en fuite

09/10/2014 09:28 EDT | Actualisé 10/10/2014 11:11 EDT
RCQC

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) poursuivait toujours ses recherches, vendredi, afin de retrouver l'homme qui aurait ouvert le feu sur des policiers, jeudi, à Slocan, un village de 300 habitants du sud-est de la Colombie-Britannique.

La fusillade n'a pas fait de blessé, mais le suspect a depuis pris la fuite dans les bois.

Vendredi, le surintendant de la GRC Frank Smart a dévoilé de nouveaux détails entourant l'affaire, qui aurait débuté par une dispute entre deux personnes.

Le suspect, armé d'une carabine, aurait fait feu sur les policiers alors qu'ils étaient sur les lieux en train d'enquêter sur l'incident, selon M. Smart. Le suspect se serait engouffré dans la forêt voisine quand les policiers ont répliqué en tirant à leur tour.

La GRC a publié vendredi l'identité du suspect, considéré comme armé et dangereux. Il s'agit de Peter DeGroot, âgé de 45 ans, connu des policiers. Les agents ont saisi chez lui des armes à feu.

Après la fusillade, un nombre indéterminé de résidants ont dû quitter leur domicile, et les autres doivent demeurer chez eux pendant les recherches. L'école du village avait été évacuée sous escorte de la police, jeudi. Incapables de rentrer chez eux, jeudi soir, certains résidants ont décidé de coucher dans leur véhicule, à l'extérieur du périmètre de sécurité érigé par la police.

La GRC a dépêché sur les lieux un négociateur, une équipe d'intervention d'urgence, des maîtres-chiens, un hélicoptère et un véhicule tactique blindé afin de retrouver le suspect.

Un résidant de Slocan, Alan Malakoff, a indiqué vendredi à La Presse Canadienne que le suspect n'est pas originaire de la région et qu'il était plutôt solitaire. Mais s'il a décidé de disparaître dans la nature, a dit M. Malakoff, la géographie de la région lui facilitera la tâche _ mines abandonnées, forêt dense, cabanes en bois rond.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade à Moncton (4-5 juin 2014)