NOUVELLES

L'Uruguay accueille son tout premier groupe de réfugiés en provenance de Syrie

09/10/2014 07:40 EDT | Actualisé 09/12/2014 05:12 EST

MONTEVIDEO, Uruguay - Le gouvernement de l'Uruguay a accueilli jeudi le premier groupe de réfugiés syriens à débarquer dans ce pays d'Amérique du Sud.

Le président Jose Mujica a ainsi souhaité la bienvenue à 42 réfugiés cherchant à fuir la guerre civile lorsqu'ils sont arrivés à l'aéroport de Montevideo. Les cinq familles ont été emmenées vers une nouvelle résidence dans les faubourgs de la capitale. Des responsables ont précisé que les nouveaux arrivants recevraient des cours d'espagnol et une mise à jour sur les us et coutumes locales, et que les adultes s'étaient déjà vus garantir un emploi.

L'Uruguay a accepté d'accueillir un total de 120 réfugiés. Les autres doivent arriver d'ici 2015. L'Argentine, le Brésil et d'autres pays d'Amérique Latine ont accueilli des réfugiés, mais l'Uruguay est le premier à assumer tous les coûts de relocalisation.

La guerre civile syrienne a forcé trois millions de personnes à fuir le pays, créant une crise qui, de l'avis de l'agence onusienne pour les réfugiés, nécessite la plus importante opération de l'histoire de l'organisme.

Des sondages indiquent que si la plupart des habitants du pays sont favorables à l'idée d'aider les réfugiés syriens, un plan distinct pour permettre l'installation de six prisonniers de Guantanamo suscite plutôt une vive opposition.

M. Mujica a donné le feu vert, plus tôt cette année, pour accueillir des prisonniers de Guantanamo pour des motifs humanitaires, mais le pays a décidé de reporter leur arrivée au moins jusqu'après les élections du 26 octobre. Le président a fait savoir mercredi qu'il consultera son successeur à savoir si l'Uruguay devrait ou non leur donner asile.

PLUS:pc