NOUVELLES

Les demandes de prestations d'assurance-emploi ont reculé aux États-Unis

09/10/2014 03:03 EDT | Actualisé 09/12/2014 05:12 EST

WASHINGTON - Le nombre d'Américains ayant demandé des demandes de prestations d'assurance-emploi a légèrement reculé la semaine dernière, ce qui a fait passer la moyenne des quatre dernières semaines à son plus faible niveau en huit ans.

Le département américain du Travail a indiqué jeudi que le nombre de demandes hebdomadaires de prestations avait diminué de 1000 pour s'établir à 287 000 en données désaisonnalisées. Il s'agit de la quatrième semaine consécutive où les demandes sont inférieures à 300 000, ce qui signale clairement que le marché de l'emploi est en voie de guérison.

Les demandes de prestations sont un indicateur du nombre de mises à pied. Elles ont reculé de neuf pour cent au cours du dernier mois, ce qui permet de croire que les employeurs sont plus enclins à garder leurs travailleurs, probablement parce qu'ils s'attendent à ce que la croissance économique se poursuive. Certains d'entre eux envisagent peut-être aussi d'embaucher de nouveaux employés.

La moyenne du nombre de demandes de prestations d'assurance-emploi pour les quatre dernières semaines a reculé de 7250 pour s'établir à 287 750, son plus faible niveau depuis février 2006, soit près de deux ans avant le début de la Grande Récession.

Le déclin du nombre de demandes survient dans un contexte de fortes embauches. Quelque 248 000 emplois ont été créés le mois dernier aux États-Unis, et l'emploi des deux mois précédents a été révisé à la hausse, selon les chiffres dévoilés la semaine dernière par le gouvernement. Le taux de chômage a retraité à 5,9 pour cent pour le mois de septembre, ce qui constitue un creux de six ans.

Les Américains qui reçoivent des prestations d'assurance-emploi se sont dénombrés à 2,38 millions pour la semaine terminée le 27 septembre, les données les plus récentes à ce sujet. Ils n'avaient pas été si peu nombreux depuis mai 2006.

Plusieurs des anciens prestataires se sont trouvé un emploi, mais le recul est aussi attribuable au fait que plusieurs personnes sans emploi depuis longtemps ne sont plus admissibles aux prestations. L'aide à la recherche d'emploi peut s'étirer sur un maximum de 26 semaines dans la plupart des États.

PLUS:pc