NOUVELLES

Le bilan des droits humains en Chine s'est aggravé, dit un rapport américain

09/10/2014 06:22 EDT | Actualisé 09/12/2014 05:12 EST

PÉKIN, Chine - Un rapport américain dévoilé jeudi soutient que le bilan des droits de la personne en Chine s'est aggravé dans des secteurs clés au cours de la dernière année, et que les entraves à la liberté d'expression et d'association sont en croissance.

Le rapport annuel de la Commission exécutive des membres du Congrès sur la Chine affirme que le pays a resserré les restrictions imposées à la société civile, aux militants des droits de la personne, aux journalistes et aux organisations religieuses. Le document ajoute que le président Xi Jinping a adopté le «modèle autoritaire de ses prédécesseurs» depuis son entrée en fonction l'an dernier.

Ce modèle présente un «obstacle important aux relations entre les États-Unis et la Chine et au propre développement de la Chine», fait-on aussi valoir. Le rapport recommande que les États-Unis fassent davantage pression en faveur des libertés en Chine, notamment en se penchant sur la délivrance de visas à des responsables chinois.

La Commission soutient que le gouvernement chinois et le Parti communiste «continuent d'accroître leur contrôle autoritaire au détriment des droits humains et de la règle de droit».

Le comité indépendant a le mandat de publier un rapport annuel, mais n'a pas la latitude d'établir des politiques.

Le rapport identifie plusieurs dissidents qui ont été emprisonnés, incluant l'universitaire ouïghour Ilham Tohti, qui a combattu pour les droits de la minorité persécutée en Chine, avant d'être condamné à la prison à perpétuité le mois dernier sous des accusations liées au séparatisme.

Le gouvernement chinois n'a pas répondu dans l'immédiat à la publication du rapport américain.

PLUS:pc