NOUVELLES

Jean-Claude Duvalier n'aura pas droit à des funérailles nationales en Haïti

09/10/2014 04:50 EDT | Actualisé 09/12/2014 05:12 EST

PORT-AU-PRINCE, Haïti - L'avocat de longue date du dictateur Jean-Claude Duvalier a annoncé, jeudi, qu'Haïti n'organiserait pas de funérailles nationales pour l'ancien président à vie.

Me Reynolds Georges a déclaré avoir d'abord appris que le gouvernement haïtien prévoyait une cérémonie publique pour «Bébé Doc» après sa mort le 4 octobre, apparemment des suites d'une crise cardiaque.

En entrevue avec l'Associated Press, jeudi, l'avocat a indiqué que le gouvernement du président Michel Martelly avait finalement changé d'avis. Une cérémonie «simple et privée» sera donc organisée samedi par la famille et les proches du défunt, a-t-il indiqué.

Me Georges dit ne pas savoir si le président Martelly sera présent, mais s'attend à ce que la cérémonie attire des citoyens endeuillés venus de tout le pays. Un porte-parole du gouvernement n'a pas voulu commenter.

Jean-Claude Duvalier a dirigé un régime largement considéré comme brutal et corrompu jusqu'à son renversement par un soulèvement populaire, en 1986. En 2011, il est rentré en Haïti à la surprise générale après un exil de 25 ans en France.

PLUS:pc