NOUVELLES

Hong Kong: les discussions de vendredi sont annulées

09/10/2014 08:25 EDT | Actualisé 09/12/2014 05:12 EST

HONG KONG - Les pourparlers qui devaient avoir lieu vendredi entre les dirigeants de Hong Kong et les leaders étudiants à la tête d'un mouvement qui a bloqué les rues de la ville pendant près de deux semaines ont été annulés.

La secrétaire générale de Hong Kong, Carrie Lam, a annoncé jeudi l'annulation des discussions, qui selon elle ont été «gravement minées» par les commentaires des étudiants.

Elle a fait cette annonce quelques heures après que les leaders étudiants aient demandé à leurs partisans de redoubler d'efforts pour occuper la principale zone de manifestations — une autoroute qui passe devant le siège du gouvernement et qui a maintenant été rebaptisée «place des Parapluies».

Les parapluies que certains manifestants utilisent pour se protéger des gaz lacrymogènes et du poivre de Cayenne des policiers sont devenus l'emblème du mouvement pacifique.

Les leaders étudiants ont promis jeudi de ne pas reculer, même si les manifestants se font nettement moins nombreux depuis quelques jours. Les parlementaires pro-démocratie, qui n'ont joué qu'un rôle mineur depuis le début du mouvement, se sont maintenant engagés à bloquer toutes les demandes de financement du gouvernement à l'assemblée législative, à l'exception des plus urgentes.

«Je regrette sincèrement que nous ne puissions avoir de rencontre demain, puisqu'il n'y aurait pas d'issue positive», a dit Mme Lam.

Des milliers de manifestants bloquent l'autoroute depuis le 28 septembre. La police avait alors utilisé du gaz lacrymogène pour tenter de disperser les foules, mais sans succès.

Les manifestants réclament que le gouvernement permette des mises en candidature libres en vue des élections du 2017. Ils demandent aussi la démission du chef de l'exécutif de Hong Kong, Leung Chun-ying.

PLUS:pc